Al Worden, un astronaute connu pour sa participation à Apollo 15, a trouvé la mort

Alfred « Al » Merril Worden, un astronaute connu pour avoir piloté le module de commande d’Apollo 15, s’est éteint le 18 mars 2020 à l’âge de 88 ans. Jim Bridenstine, l’administrateur de la NASA, lui a rendu hommage sur Twitter en le présentant comme « un héros américain dont les réalisations dans l’espace et sur Terre ne seront jamais oubliées. »

Al Worden est décédé dans son sommeil, chez lui, au Texas. Cet astronaute est né le 7 février 1932 à Jackson, dans le Michigan. Avant d’avoir été sélectionné pour intégrer le cinquième groupe d’astronautes de la NASA en 1966, il travaillait en tant que pilote au sein de l’US Air Force.

crédits NASA

Après la mission Apollo 15, Al Worden n’est plus jamais retourné dans l’espace et s’est notamment adonné à l’écriture de livres.

Al Worden, « l’homme le plus isolé au monde »

Al Worden a pris part à la mission Apollo 15 le 26 juillet 1971. Il est entré dans l’histoire en restant seul pendant trois jours en orbite à bord du module Endeavour, à une distance de 3 600 km de son équipe. Cela lui a permis d’entrer dans le Guinness Book des Records comme « l’homme le plus isolé du monde. »

Durant la mission Apollo 15, Al Worden a accompli des exploits notables. Il est aussi le premier astronaute à avoir effectué une sortie translunaire, à 317 000 km de la Terre, pour récupérer des films photographiques. Il est resté en scaphandre, à l’extérieur, pendant 39 minutes.

La carrière d’Al Worden entachée par un scandale

En 2009, lors de la convention Autographica 14, Al Worden est revenu sur cet épisode de sa vie. « J’ai regardé la Terre derrière moi et l’ai aperçue dans l’espace. C’était magnifique. Lorsque j’ai effectué ma sortie dans le vide, – la plus lointaine de la Terre jamais effectuée – j’ai pu également observer notre planète bleue dans un noir profond. »

Malheureusement, la carrière d’Al Worden a été entachée par un scandale, dans lequel il était impliqué avec David Scott et James Irwin, ses coéquipiers de la mission Apollo 15. Ces derniers avaient amené, sans autorisation, 400 plis postaux à bord de la mission. Ils ont vendu ces objets à leur retour sur Terre sous prétexte qu’ils avaient voyagé sur la Lune.

Après cette affaire, Al Worden n’a plus été autorisé à revenir dans l’espace.