Aladdin 2019 : depuis la sortie du film, l’acteur incarnant Aladdin n’a pas passé un seul casting

Mena Massoud, qui incarne le personnage d’Aladdin dans le remake éponyme du film de 1992, a récemment déclaré n’avoir pas passé un seul casting depuis la sortie du long-métrage. Et de s’attendre à être « sous-estimé pendant longtemps » à cause de la fausse idée selon laquelle il viendrait de faire ses premiers pas dans le cinéma.

Avec plus de 355 millions de dollars de recettes générées aux États-Unis et un milliard sur le sol mondial, Aladdin sur son tapis brodé du chiffre 2019 est une excellente nouvelle pour les comptes de Disney. Sa réception critique est cependant apparue en deçà de celle du film original de 1992, la faute à un remake s’étant contenté de copier sans réellement (ré)inventer.

Au milieu de ce succès commercial, la principale figure du film, avec Will Smith dans le rôle du Génie, se sent désormais à faire savoir qu’Aladdin n’est, pour l’instant, pas le tremplin qu’il pouvait espérer.

Pour Mena Massoud, beaucoup de gens le voient comme un tout jeune acteur

C’est au Daily Beast que Mena Massoud, qui incarne le jeune voleur d’Agrabah dans la version 2019 d’Aladdin, a laissé parler sa tristesse d’être aussi peu sollicité pour de nouveaux rôles :

« Je suis un peu fatigué de rester silencieux sur ce sujet. Je veux que les gens sachent que tout n’est pas toujours rose quand vous faites quelque chose comme Aladdin. ‘Il doit avoir gagné des millions. Il doit recevoir quantité d’offres’. Ce n’est rien de tout cela. Je n’ai eu aucune audition depuis la sortie d’Aladdin. »

Et l’acteur d’ajouter :

« C’est dingue pour beaucoup de personnes. Les gens ont ces idées-là en tête. C’est comme si j’étais assis là en disant ‘Aladdin vient de rapporter un milliard de dollars, alors puis-je au moins avoir une audition ?’ Ce n’est pas comme si je m’attendais à ce que vous me donniez un rôle comme Batman. Mais puis-je entrer dans la salle ? Pouvez-vous me donner une chance ? Ce n’est donc pas toujours ce que vous pensez. »

Alors qu’Aladdin pouvait être une chance pour lui de connaître un élan certain dans sa carrière, Mena pense que le fait d’avoir été mis dans la lumière par ce long-métrage a diffusé une fausse image de lui. Mais que l’on ne voie pas là un crachat dans la soupe :

« Je sens que je vais être mis de côté et sous-estimé pendant longtemps parce que je suis un jeune acteur [NDLR : il a 28 ans]. Je suis un jeune loup dans le sens où je fais ça depuis 10 ans, mais pour beaucoup de gens, Aladdin est la première chose dans laquelle ils m’ont vue. Alors, je pense que je vais être vu de cette façon pendant longtemps. Je vais devoir travailler pour en finir avec ça. »

Mots-clés aladdin