Alerte, Philae ne répond plus !

Philae a enchainé les déconvenues depuis son atterrissage sur la comète Tchouri et sa situation ne semble pas vouloir s’arranger. Loin de là même puisque le petit robot ne répond plus depuis cinq mois, malgré les nombreuses tentatives du CNES pour rétablir les communications. Cette fois, il a peut-être bien rendu son dernier souffle.

Si vous ne le connaissez pas encore, alors il faut savoir que Philae est un atterrisseur conçu par l’Agence Spatiale Européenne. Il a été transporté à plus de 500 millions de kilomètres de la Terre par la sonde Rosetta et il s’est posé le 12 novembre 2014 à la surface de la comète 67P/Tchourioumov-Guérassimenko, ou “Tchouri” pour les intimes.

Philae HS

Philae a-t-il rendu son dernier souffle ?

Pourquoi a-t-on envoyé un robot sur une comète ? En réalité, il est censé recueillir des informations et des données sur la composition de son noyau, pour nous aider à comprendre l’origine des comètes et le processus de formation du Système Solaire.

Philae était censé nous aider à comprendre le processus de formation du Système Solaire

La première partie de la mission s’est bien déroulée et Rosetta n’a eu aucun mal à atteindre sa destination.

La seconde phase a posé plus de problèmes en revanche car l’atterrissage de Philae s’est très mal passé. Les deux harpons censés ancrer le robot au sol ne se sont effectivement pas déployés et ce dernier a donc rebondit à la surface de la comète pour atterrir à un kilomètre du site prévu.

Là, vous allez me dire que ce n’est pas dramatique. Après tout, quand on a voyagé pendant plus de 500 millions de kilomètres, on peut bien se permettre une erreur d’un kilomètre, non ?

Certes, mais ce n’est pas le plus gros problème de Philae. Le souci, c’est que le robot se trouve dans une zone ombragée et ses batteries sont alimentées par des panneaux solaires.

L’Agence Spatiale Européenne est parvenue à le soulever de quelques centimètres et à le faire tourner sur lui-même pour optimiser son ensoleillement mais cela n’a malheureusement pas suffit et Philae a alors passé plusieurs mois en hibernation.

Philae ne répond plus depuis le 9 juillet dernier

Il a repris le contact le 13 juin 2015 et il a transmis des données pendant quelques minutes à Rosetta avant de couper les communications. Tout le monde pensait alors qu’il était remis sur pied mais ce n’est visiblement pas le cas puisqu’il ne répond plus depuis le 12 juillet maintenant.

Durant ces dernières semaines, les scientifiques et les ingénieurs en charge du projet ont multiplié les tentatives pour rétablir la liaison, sans succès. Philae ne répond plus. D’autres essais auront lieu avant les fêtes de fin d’années mais le CNES pense que le petit robot ne se réveillera jamais.

A la base, la mission Rosetta était censée se terminer à la fin de l’année prochaine mais les choses semblent mal engagées. Pour le moment du moins car nous ne sommes pas à l’abri d’un rebondissement de dernière minute.

Crédit Photo