Alex Jones a aussi perdu sa station de radio

Le sort s’acharne sur le célèbre conspirationniste américain Alex Jones. Après avoir été banni par les géants du web tels que YouTube, Facebook, Apple ou encore Spotify, le Texan vient également de perdre sa station de radio. La fermeture, bien que temporaire, de la station d’Alex Jones a été décidée par la FCC (Federal Communications Commission).

Baptisée Liberty Radio, la radio d’Alex Jones émettait sur les ondes du 90,1 Fm sans consentement du gouvernement fédéral. D’après les informations, les agents de la FCC ont pu retracer le signal de la station pirate qui avait élue domicile dans un immeuble à East Austin après avoir reçu des plaintes venant du voisinage.

Facepalm

La station d’Alex Jones diffusait des émissions sur les ondes depuis 2013 et ce, sans avoir de licence.

Nouveau coup dur pour Alex Jones

Cette fois-ci, la fermeture de la radio d’Alex Jones n’a rien à voir avec ses théories conspirationnistes. La FCC a décidé que la station devait être fermée, car elle émettait sans avoir d’autorisation venant des autorités compétentes.

Walter Olenick et Rae Nadler-Olenick, les opérateurs de la station, ont fait savoir qu’ils n’allaient pas plier face à la décision de la FCC. De plus, ils ont fait savoir qu’ils n’avaient pas l’intention de payer l’amende de 15 000 dollars dont ils devraient s’acquitter.

Le début d’une longue bataille juridique

Allant encore plus loin dans la provocation, Walter Olenick et Rae Nadler-Olenick ont adressé une lettre à la FCC dans laquelle ils leur ont demandé de « ne jamais nous déranger avec votre harcèlement » et que tous les agents de la FCC qui se trouveraient désormais dans l’immeuble qui hébergeait la radio seraient considérés comme des intrus.

Face à la situation, la FCC n’a eu de choix que de se tourner vers le ministère de la Justice pour y déposer une plainte contre Liberty Radio devant un tribunal fédéral. De son côté, la station pirate a déclaré que même si elle avait arrêté de diffuser des émissions terrestres depuis décembre 2017, elle continuait à être présente sur le flux en ligne.

Parmi les émissions qui sont encore diffusées en ligne, on citera notamment The Alex Jones Show ou encore Real News et War Room.