Alexa a ruiné l’innocence de cet enfant en 20 secondes chrono

Amazon ne fait pas que dans l’e-commerce et l’entreprise a ainsi massivement investi sur le secteur de l’intelligence artificielle ces dernières années. Elle a ensuite utilisé le fruit de ses recherches pour donner vie à un assistant-domestique intelligent, Alexa. Ce dernier est intégré à plusieurs produits de la marque, des produits comme Echo, Tap ou encore Dot.

La différence entre les trois ? Elle est minime. Ces produits sont tous placés sur un segment différent et le dernier est finalement le plus accessible de tous. Le plus accessible, mais aussi le plus compact.

Alexa Porno

Ce petit garçon va avoir une drôle de surprise dans quelques minutes. Ses parents aussi, d’ailleurs.

Les fonctions, elles, ne changent pas vraiment.

Alexa, un assistant qui vous veut du bien

Toujours à l’écoute, Alexa s’active automatiquement lorsque les membres du foyer prononcent une phrase-clé typique. Ensuite, ils peuvent lui poser toutes les questions de leur choix et même l’utiliser pour contrôler leurs équipements connectés ou même pour diffuser de la musique.

Les appareils cités un peu plus haut sont en effet compatibles avec de nombreux services différents comme Pandora, TuneIn ou même l’incontournable Spotify.

Si ces produits ne sont pas encore très répandus en Europe, ils marchent très fort chez nos amis américains et ils ont ainsi trouvé leur place dans des millions de foyers différents… et notamment dans celui de la famille à l’origine de cette surprenante vidéo.

La séquence se focalise sur un enfant de trois ou quatre ans, un enfant visiblement très connecté puisqu’il est en train d’utiliser un Amazon Dot. Tout se passe bien, mais la situation dérape très vite lorsque le petit garçon demande à Alexa de diffuser une musique bien précise.

L’assistant semble en effet avoir du mal à comprendre l’enfant et après quelques secondes d’une interminable attente, il finit par lui proposer plusieurs stations de radio… hem… pornographiques. Des stations au nom très équivoque, qu’il commence à énumérer, sous les hurlements des parents qui le supplient d’arrêter.

La morale de l’histoire ? L’intelligence artificielle n’est pas toujours très futée et il vaut donc mieux ne pas lui faire trop confiance. Pas pour le moment, du moins.

Mots-clés amazonvidéo