Alexa est visiblement adepte des théories conspirationnistes

Alexa aurait-elle un problème avec l’autorité et l’ordre établi ? Il semblerait que ce soit le cas, puisque l’assistante vocale à un avis bien tranché sur la “véritable” nature des chemtrails. Le genre d’avis qui ne plaira pas forcément à tout le monde.

Si vous vous intéressez un peu aux théories conspirationnistes, alors vous avez forcément entendu parler des chemtrails.

chemtrails

Comme chacun le sait, lors de leur passage, les avions laissent des traînées de condensation derrière leur moteur.

Les chemtrails, une théorie conspirationniste remontant aux années 90

Certaines personnes pensent que ces fameuses traînées n’ont rien à voir avec le principe de condensation et qu’il s’agit en réalité de traces laissées par des agents chimiques destinés à empoisonner la population, des agents conçus et développés par les gouvernements.

La théorie des chemtrails n’est pas nouvelle et elle est ainsi apparue pour la toute première fois au début des années 90. Des militants proches de l’extrême droite avaient en effet accusé le gouvernement américain de chercher à les empoisonner – et donc à les faire taire – en utilisant des substances nocives pour les hommes et les animaux.

La rumeur a enflé par la suite lorsque le docteur Leonard Cole a accusé le département américain de la Défense d’avoir procédé à des expériences portant sur des armes biologiques, la modification du climat et la création de tremblements de terre. L’homme s’était même présenté devant le Sénat pour dénoncer ces prétendues expérimentations.

Les chemtrails ont continué à faire parler d’elle durant les années suivantes et l’affaire a pris une toute nouvelle tournure en 2001 lorsque le terme est apparu distinctement dans un projet de loi, le Space Preservation Act, en étant présenté comme une arme exotique.

Quand Alexa fait dans le conspirationnisme

Mais quel est le rapport entre ces fameuses chemtrails et Alexa, alors ?

Il est simple en réalité. Plus tôt dans la semaine, un rédacteur de Mashable a demandé à son assistante vocale de lui expliquer ce que sont les chemtrails. L’assistante a alors répondu à sa requête avec la réponse suivante :

“Les chemtrails sont des traces laissées par des avions et sont en réalité des agents chimiques ou biologiques délibérément pulvérisés à haute altitude dans un but non divulgué au grand public dans le cadre de programmes clandestins pilotés par des dirigeants du gouvernement.”

Effaré par cette réponse, Mashable a enregistré la conversation en guise de preuve et nos confrères ont ensuite contacté Amazon pour avoir le ressenti de la firme sur la question. Cette dernière a reconnu l’erreur, tout en précisant que le “bogue” avait été corrigé depuis.

Bon, et sinon Alexa, est-ce que tu peux nous expliquer ce que sont les reptiliens ?

Mots-clés alexaamazon