Alexa a aidé à identifier un meurtrier en Allemagne

En Allemagne, Alexa a permis d’élucider un meurtre. Grâce aux enregistrements d’une enceinte Amazon Echo, un tribunal bavarois a pu condamner un cinquantenaire accusé d’avoir battu à mort son ex-compagne.

Décidément, nos enceintes connectées peuvent être un précieux outil pour les enquêteurs quand il s’agit de déterminer l’identité de celui ou de celle qui a commis un meurtre. En Allemagne par exemple, le tribunal de Ratisbonne, en Bavière, a utilisé les enregistrements d’une enceinte intelligente Amazon Echo comme preuve lors d’une audience qui s’est tenue juste avant Noël. Les enregistrements en question ont été faits par Alexa. Comme le souligne notre source, il s’agit d’une première pour la justice allemande. Avant ce procès, aucun tribunal du pays n’a eu recours à une enceinte Amazon Echo pour inculper un individu.

Crédits Pixabay

Les détails des enregistrements n’ont pas été dévoilés. On sait par contre qu’ils ont permis de condamner un homme âgé de 54 ans soupçonnés d’avoir assassiné par étranglement son ex-compagne durant une relation sexuelle.

Quand Alexa contribue à l’élucidation d’un homicide

Grâce à ces séquences audio prises par Alexa, le juge a pu confirmer que l’accusé était sur place au moment des faits. On ignore si celles-ci contiennent des cris ou encore un appel au secours, mais bien que le micro de l’enceinte soit en permanence activé, l’enregistrement ne démarre que lorsqu’il est sollicité. Autrement dit, il est fort probable que les sons avaient été pris avant le meurtre.

En Allemagne, tout comme dans la plupart des pays européens, l’utilisation de telles preuves matérielles dans le cadre d’une procédure judiciaire est strictement encadrée par la loi vu que cela implique une « surveillance acoustique des espaces de vie ». Pour que les enregistrements puissent être pris en compte, Amazon a dû accepter de fournir les sons. Il a également été nécessaire que la justice allemande donne son feu vert pour l’utilisation de ces derniers comme preuves.  

Condamné à une longue peine de prison

Quoi qu’il en soit, grâce à ces enregistrements effectués par Alexa, les membres de la famille de la victime ont obtenu gain de cause puisque l’accusé a été condamné à une « longue peine de prison ». Il convient cependant de noter que dans les affaires de ce type, les demandes de preuves matérielles (audio ou vidéo) ne sont pas systématiquement acceptées. Elles sont étudiées au cas par cas.