Alfred 2.0 est disponible !

Alfred est souvent désigné comme l’un des meilleurs lanceurs d’applications pour OS X, un lanceur qui permet à l’utilisateur de lancer des programmes et d’accéder à certaines informations sans avoir besoin de poser les doigts sur sa souris. Très utile pour les plus pressés d’entre nous, évidemment. Or justement, la bonne nouvelle du jour, c’est que les concepteurs de cet outil très pratique viennent tout juste de lancer la deuxième version majeure de leur utilitaire. Alfred 2.0 est donc disponible et autant dire que ce dernier apporte un grand nombre de nouveautés, des nouveautés que vous allez pouvoir découvrir dès à présent et un peu plus bas dans l’article.

Ce qu’on peut noter, pour commencer, c’est que Alfred 2.0 a été “presque” entièrement recodé de zéro, ses concepteurs n’ayant en réalité récupéré que 15% du code source de la version précédente. Ils ont donc travaillé très dur pour que leur application soit la plus rapide possible et il faut avouer que cette nouvelle mouture s’avère particulièrement réactive. C’est d’autant plus une bonne chose qu’elle apporte tout-de-même un bon nombre de nouveautés.

Alfred 2.0 est disponible

Bonne nouvelle, Alfred 2.0 est disponible en version finale pour tout le monde.

Puisqu’on en parle, il faut savoir que la plus grosse nouveauté apportée par Alfred 2.0, ce sont les Workflows. Uniquement disponibles avec le PowerPack (facturé £15), ces derniers vont tout simplement vous permettre de définir des actions multiples et accessibles à l’aide d’un simple raccourci. L’exemple donné sur le blog officiel de la société est d’ailleurs assez frappant puisqu’il repose sur une simple instruction, “movies”, qui aura pour effet d’ouvrir en un instant trois onglets dans le navigateur défini par défaut, trois onglets qui afficheront YouTube, IMDB et Rotten Tomatoes. Tout ça avec un seul raccourci ! Notez d’ailleurs que si le PowerPack de l’outil intègre un certain nombre de Workflows par défaut, vous aurez parfaitement la possibilité de créer les vôtres en quelques clics.

L’autre grosse nouveauté, c’est l’arrivée de thèmes qui nous permettront de personnaliser l’apparence du lanceur. Par défaut, on en trouve une petite dizaine mais l’utilisateur aura bien évidemment la possibilité de créer et de partager ses propres thèmes s’il le désire, et à condition d’opter une fois encore pour le PowerPack.

Intéressant, non ? Certes, et la liste est très loin d’être exhaustive. En réalité, Alfred 2.0 apporte pas mal d’autres améliorations, comme le support de l’API Contacts intégrées à OS X et d’autres bricoles que vous pourrez découvrir sur le site du projet.

Via

Mots-clés applemac os