Alien le huitième passager : Ridley Scott avait en tête une fin bien plus dérangeante

Alien, le huitième passager s’achevait d’une manière qui n’avait pas été la première retenue par son réalisateur. Il y a quelques années, Ridley Scott a levé le voile sur la fin qu’il avait initialement envisagée.

L’information n’est pas de première fraîcheur, les propos allant être rapportés plus bas ayant ainsi été tenus en mai 2017, mais peut-être trouvera-t-elle écho chez un public relativement nombreux.

Un extrait du premier Alien.
Crédit : 20th Century Fox

En 1979 sortait dans les salles Alien, le huitième passager de Ridley Scott. Il ne va pas forcément être question ici de décrire les dernières minutes du film, mais plutôt de s’imaginer celles que le réalisateur avait originellement en tête. Même si des éléments de cette fin abandonnée pourront donner une idée de celle finalement retenue. Poursuivez à vos risques et périls.

Alien le huitième passager : Scott a failli être renvoyé pour sa première idée de fin

C’est auprès d’Entertainment Weekly que Ridley Scott avait confié la fin qu’il voulait appliquer pour Alien, le huitième passager.

Le personnage de Ripley était tout simplement appelé à mourir dans sa navette de secours après avoir été décapité par les mâchoires de l’Alien. Ce dernier se serait ensuite installé dans le fauteuil et aurait imité la voix de sa victime dans un message destiné à la Terre.

C’est peu dire que les dirigeants de la FOX n’ont pas apprécié l’idée, l’un d’eux ayant même menacé Ridley Scott de renvoi si jamais il persistait dans cette voie. Laquelle condamnait quasiment tout projet de suite, bien que l’on ignore s’il était déjà prévu de mettre en chantier un autre film Alien.

Au final, tenait visiblement à son poste, le réalisateur a opté pour une fin bien moins choquante. Et si l’on y réfléchit bien, la crédibilité de l’Alien y aurait probablement perdu en témoignant d’une intelligence de parole. La créature se serait alors rapprochée de l’être humain, et le sentiment d’horreur et de mystère suscité jusqu’ici aurait perdu quelques degrés.

Les cinéphiles auront remarqué qu’aucun film Alien n’a fait parler un xénomorphe, et même dans le moins bon de ces longs-métrages, ce choix a semblé être le bon.

A lire aussi : Alien : il est visiblement possible de survivre à la naissance d’un xénomorphe

Mots-clés alien