Allemagne : une mystérieuse boule de feu verte a traversé le ciel

Uwe Reichert a eu la chance de photographier un météore le 16 juin 2018, à Stargazer en Allemagne. Au départ, le rédacteur en chef de Sterne voulait prendre des clichés de l’alignement de Vénus et de la Lune, un alignement survenant sur trois jours.

Par le plus grand des hasards, une lueur verte a été capturée par l’objectif de l’appareil photo.

Météore

De toute évidence, la nature est le meilleur directeur artistique. Au moment de prendre une photo, Reichert a vu une lumière blanche jaillir, puis descendre à toute vitesse. Selon l’ESA, « Les étincelles ressemblaient plus à un feu d’artifice explosif qu’à une étoile filante. »

Cette lueur verte n’est pas le résultat d’effets pyrotechniques. Il s’agit plutôt d’un phénomène astronomique.

La boule de feu se trouvait à plus de 225 kilomètres

D’après les experts, le météore semblait proche, mais en réalité, il était à plus de 225 kilomètres de la Terre. Les sons qui ont été entendus proviennent de l’énergie électromagnétique qui est convertie en ondes acoustiques. Des pulsations lumineuses réchauffent l’air ambiant y participent également.

Les scientifiques de l’ESA affirment aussi que « La traînée semble avoir percé les nuages comme si l’objet allait tomber sur la Terre. » Toutefois, le fameux météore a continué son trajet au-dessus des nuages.

La lueur verte aperçue par plusieurs personnes

Le météore qui a produit une fabuleuse traînée verte a été aperçu par de nombreuses personnes en Hollande et en Belgique. Les chercheurs se sont donc basés sur des témoignages pour pouvoir déterminer si l’objet a touché le sol ou non. Quant à Reichert, il a souligné que la traînée verte qu’il a vue était sans précédente.

Le photographe a ainsi pu immortaliser le phénomène avec un téléobjectif de 100-400 mm réglé à 180 mm. Le météore est passé au-dessus de sa tête au moment où il a ajusté l’ouverture et la sensibilité. Il a ensuite appuyé sur le bouton et a pu immortaliser le passage du météore.

Le spectacle était exceptionnel, car les étincelles produites ressemblaient à un feu d’artifice. Sans nul doute, Uwe Reichert a été le témoin privilégié d’un véritable « hasard cosmique » dans la mesure où les scientifiques n’ont pas pu prévoir le passage de la boule de feu verte.