L’alunisseur SLIM du Japon a survécu à la nuit lunaire et a capturé de nouvelles images

Une bonne surprise pour le Japon dans le domaine de l’exploration spatiale, l’alunisseur SLIM du pays a réussi à survivre à la longue nuit lunaire. Selon les informations publiées sur la plateforme X le 26 février dernier, SLIM ou Smart Lander for Investigating Moon a répondu à une commande envoyée de la Terre après une période d’hibernation d’environ un mois. Une grande partie de cette phase a eu lieu durant la nuit lunaire glaciale d’environ 2 semaines.

Les responsables de la JAXA ou Japan Aerospace Exploration Agency ont indiqué qu’une commande avait été envoyée, et une réponse a été reçue. Pour eux, cela confirme que l’engin spatial a pu maintenir ses capacités de communication après la nuit lunaire. Ils ont aussi ajouté que les composants électroniques étaient opérationnels malgré les températures à la surface qui avoisinaient les 100°C au moment de la communication.

Images prises par SLIM le 26 février 2024
Crédits JAXA

Dans le post de la JAXA, les responsables ont indiqué que s’ils continuaient à communiquer, la température allait encore augmenter. Ils ont ainsi décidé de faire une pause après une certaine période.

A lire aussi: Historique! Odysseus devient le premier alunisseur privé à se poser sur la Lune

La mission continue

Avec l’arrivée du jour au niveau du site d’alunissage de SLIM, celui-ci en a profité pour mener quelques activités scientifiques. De nouvelles images ont ainsi été capturées par l’appareil, montrant une zone de la Lune qui n’était pas visible la dernière fois. Les images ont été prises par la caméra de navigation de la mission.

La JAXA compte encore établir le contact avec l’alunisseur lorsque les températures baisseront à des niveaux plus sûrs.

Le parcours de SLIM

L’alunisseur SLIM s’est posé au niveau du bord du cratère Shioli le 19 janvier dernier. A cause d’un problème de propulseur, l’appareil a fini la tête en bas, mais ses panneaux solaires ont quand même pu recevoir de l’énergie du Soleil, même si le niveau était réduit. A cause de cette quantité réduite de lumière solaire, la mission a été mise en pause peu de temps après l’alunissage. Le 29 janvier, l’engin spatial a été rallumé pour effectuer des opérations jusqu’au 1er février.

Au cours de cette courte période, SLIM a étudié son environnement en utilisant la caméra MBC ou Multi-Band Camera pour rechercher de l’olivine et d’autres minéraux. Plusieurs photos de rochers ont également été prises.

La nuit lunaire dure environ 14,5 jours terrestres. Dans la zone d’alunissage de SLIM, le jour lunaire a commencé le 15 février, mais l’appareil n’a reçu assez d’énergie pour se réveiller qu’au cours du week-end dernier. Ce réveil a démontré que ses composants électroniques ont pu résister aux températures de la nuit lunaire qui peuvent atteindre -130° C.

SOURCE: Space.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.