Amazon a reçu l’approbation de la FCC pour sa propre constellation de satellites Kuiper

La Federal Communications Commission a approuvé la semaine dernière la requête d’Amazon portant sur le lancement de son projet Kuiper. Une décision attendue par la firme de Jeff Bezos depuis un bon bout de temps qui lui permettra finalement de s’attaquer petit à petit à la mise en orbite de son réseau constitué de 3 236 satellites.

Avec 10 milliards de dollars investis par Amazon, le projet Kuiper aura, pour rappel, vise à fournir une couverture Internet haut débit au plus grand nombre, à l’instar de ceux menés par d’autres acteurs comme SpaceX avec son réseau Starlink.

Un satellite flottant dans l'orbite terrestre

Photo de la NASA – Unsplash

Pour la FCC, la satisfaction des usagers devrait donc être conjuguée avec création d’emplois avec le projet d’Amazon. Une bonne nouvelle pour le géant fondé par Jeff Bezos qui fait d’une pierre deux coups avec cette décision : diversifier ses activités et partir à la conquête d’un autre marché très porteur.

Amazon choisit de caler ses satellites en orbite basse

Comme vous le savez, beaucoup sont déjà présents sur ce segment, à l’instar de SpaceX, du canadien Telesat ou encore de Boeing. Néanmoins, le géant du e-commerce n’a rien à envier à ses concurrents pour son projet Kuiper.

Cette mégaconstellation de satellites couvrira, en effet, une plus grande surface du globe, entre les 56e parallèles nord et sud, une fois en place. Les satellites orbiteront à basse altitude, entre 590 et 630 km (contre environ 35 000 km d’altitude pour la concurrence), un positionnement qui permettra au réseau Kuiper de baisser les microlatences de 600 millisecondes à seulement 30 millisecondes, selon Amazon.

Par contre, étant en orbite basse, les satellites vont circuler à plus grande vitesse, d’où leur nombre conséquent si Amazon veut maintenir la qualité et la stabilité de son réseau internet.

Un agenda bien chargé pour la boîte de Jeff Bezos

Initialement présenté en 2019, le déploiement de cette mégaconstellation de satellites est prévu s’achever vers fin juillet 2029. D’ailleurs, c’est également en 2029 qu’Amazon prévoit le lancement de son offre commercial d’internet haut débit.

Toutefois, le réseau pourra commencera à prendre du service dès les 578 premiers satellites mis en orbite. Ce qui devrait se produire dans les années à venir, en se basant sur les estimations de la FCC comme quoi la moitié des satellites de Kuiper devraient déjà être mis en orbite vers 2026.

Pour l’heure, Amazon devra s’acquitter des études de risques et impacts environnementaux, ce qui donne son caractère conditionnel à cette approbation de la FCC. Dans un second temps, Amazon devra aussi penser à nettoyer la zone où ses satellites vont orbiter, ce qui n’est pas une mince affaire, avant de s’atteler à la constitution proprement dite de son nouveau réseau de satellites.