Amazon lance AppStream et WorkSpaces, pour les développeurs et les professionnels

Amazon a construit sa fortune sur son activité de vente en ligne mais le géant de l’e-commerce ne compte pas qu’une seule corde à son arc et cela fait quelques années maintenant qu’il sévit également sur le secteur du stockage en ligne avec S3. Contre toute attente, il vient de lever le voile sur deux nouveautés qui s’adressent avant tout aux développeurs et aux professionnels. AppStream et WorkSpace, comme leur nom l’indique, vont effectivement leur permettre de diffuser en streaming leurs applications, ou encore de piloter des bureaux virtuels. Intéressant, non ? Certes, et ça méritait bien un article.

C’est certain, tout le monde n’aura pas forcément l’utilité de ces deux outils et ces derniers devraient laisser les particuliers froids comme le carrelage de ma salle de bain. Toutefois, les professionnels, eux, devraient avoir les yeux qui brillent à la lecture de ces quelques lignes et c’est assez logique puisque les deux nouvelles offres d’Amazon répondent à de vrais besoins.

Amazon AppStream & WorkSpace

Amazon vient de lever le voile sur deux nouvelles solutions taillées pour les pro : AppStream et WorkSpace.

AppStream, pour commencer, fonctionne un peu comme OnLive, mais pour les applications. La solution sera capable de faire tourner virtuellement n’importe quel outil, et elle permettra ainsi aux développeurs de le tester facilement avant de le déployer sur les différentes boutiques concernées. Intéressant, d’autant que la solution est compatible avec iOS, Android, Fire OS et Windows. A terme, le support d’OS X devrait être intégré, et il en ira sans doute de même pour d’autres plateformes supplémentaires. Seul bémol, AppStream ne pourra pas dépasser les 720p et les 30 images par seconde. C’est assez regrettable puisque le 1080p est désormais très répandu sur le secteur.

WorkSpace fonctionne un peu sur le même principe, mais pour les systèmes d’exploitation. Amazon a effectivement misé sur le “cloud” et sur la virtualisation pour permettre aux utilisateurs de dématérialiser leur environnement de travail. S’ils le souhaitent, ils pourront ainsi profiter d’une session accessible en ligne depuis n’importe quel ordinateur, ce qui leur coûtera toujours moins cher qu’un vrai serveur. La machine virtuelle équipé d’un processeur et de 50 Go d’espace de stockage sera proposée à 35$ par mois, avec Windows, Firefox et Adobe Reader. Il faudra débourser 60$ pour une autre machine virtuelle intégrant cette fois deux processeurs et 100 Go d’espace de stockage. Si l’utilisateur souhaite profiter d’une licence Microsoft Office et d’un Antivirus, il devra ajouter 15$ à la douloureuse.

Plus que jamais, Amazon est donc bien décidé à séduire les professionnels et cela n’a rien d’étonnant puisque la firme occupe déjà une place de choix dans le coeur des particuliers.

Sources : 1, 2

Mots-clés amazon