Amazon arrête la vente des produits non essentiels en Inde

Alors que nous vous rapportions, lundi 23 mars, qu’Amazon a décidé de se focaliser sur les commandes prioritaires en France et en Italie, il semblerait que le géant du commerce en ligne ait étendu cette mesure à d’autres pays, précisément à l’Inde.

En effet, Reuters nous apprend le mardi 24 mars 2020 que l’unité indienne d’Amazon a annoncé qu’elle suspendrait les commandes de produits non essentiels dans le pays afin de satisfaire en priorité aux besoins critiques des clients. Pour rappel, l’Inde a également pris la décision de verrouiller ses frontières pour empêcher la propagation du coronavirus.

Un colis provenant d'Amazon

Crédits Pixabay

Amazon a ainsi déclaré dans un article de blog que son unité indienne priorisera la vente et à la livraison des produits de première nécessité, des aliments emballés, des produits de santé, d’hygiène et de protection personnelle.

Les clients ont la possibilité d’annuler leurs achats de moindre importance

Par ailleurs, l’entreprise a noté une forte hausse de la demande de biens et de services essentiels sur sa plateforme. Elle confère même à ses clients la possibilité d’annuler les commandes non livrées de produits moins essentiels et d’en obtenir le remboursement. Jusqu’ici, Amazon n’a pas donné de date pour la reprise normale de ses activités.

À noter que les livraisons de plusieurs entreprises de commerce numérique ont été perturbées par cette mesure de confinement dans plusieurs villes indiennes. Flipkart, le principal concurrent d’Amazon en Inde, connaît également des perturbations dans ses délais de livraison dans plusieurs États. Toutefois, le mardi 24 mars, le ministère fédéral de la Technologie a appelé les gouverneurs des États à autoriser le fonctionnement des services de commerce en ligne afin de fournir les produits essentiels et fournitures ménagères aux millions d’Indiens contraints de rester à domicile.

Les expéditions d’Amazon connaissent quelques complications dues au coronavirus

En France également, Amazon et d’autres plateformes comme Chronodrive, Leclerc Drive, sont directement touchés par cette crise sanitaire. Toutefois, si Amazon s’est dit contraint de devoir prioriser les produits essentiels aux autres commandes, sa décision n’impacte pas sur les vendeurs tiers qui expédient eux-mêmes leurs propres produits.

Néanmoins, en marge de cette répercussion du coronavirus sur les livraisons du géant du commerce numérique, Amazon a également indiqué que plusieurs de ses employés dans au moins six entrepôts américains ont été diagnostiqués positifs au coronavirus, entraînant également la mise en autoquarantaine des employés avec qui ils sont entrés en contact.

Si Amazon rassure ses clients en déclarant augmenter la fréquence de nettoyage et de désinfection de ses sites, nul doute que cette réduction d’effectifs pourrait également ralentir la vitesse des expéditions.

Mots-clés amazoninde