Amazon compte produire 30 films par an histoire de concurrencer Netflix

Amazon ne limite pas son activité à sa boutique. Le constructeur est également très présent sur le marché du cloud et même sur celui du streaming au travers de Prime Video. Seul bémol, le catalogue de ce dernier est encore loin d’égaler celui de la concurrence.

Cela risque de changer très prochainement. En effet, Jennifer Salke, la femme à la tête d’Amazon Studios, a confié au Hollywood Reporter que ses équipes avaient désormais l’intention de produire trente films par an.

Popcorn Time : image 1

Et ce n’est pas fini. D’après elle, les sorties devraient également être plus rapprochées et le catalogue de Prime Video pourrait ainsi accueillir entre deux et trois films originaux chaque mois.

30 films par an chez Prime Vidéo ?

Jennifer Salke est également revenue sur le festival Sundance. D’après elle, ce dernier lui a ouvert les yeux sur le marché et il lui a fait prendre conscience qu’il était indispensable de se montrer plus réactif :

“Avec Sundance, j’ai beaucoup appris sur la flexibilité que nous pouvons avoir avec [notre modèle de sortie] et sur la nécessité de le rendre plus variable. Parfois, il est important que nous proposions le film très rapidement sur le service, pour profiter d’une sortie en dalle dans des délais plus courts. (…) Et parfois, dans d’autres cas, lorsque cela aura du sens, nous opterons pour une stratégie de sortie un peu plus large.”

En soi, il n’est finalement pas surprenant de voir Amazon tenter de sortir de sa zone de confort. Le marché du streaming est en pleine expansion et si Netflix règne d’une main de fer sur le secteur, il doit aussi faire face à une concurrence plus rude. Hulu est aussi très populaire sur le marché américain et OCS fait de son côté de plus en plus d’adeptes chez nous.

Une concurrence de plus en plus rude

En outre, il ne faut pas oublier que deux acteurs de poids vont très bientôt débarquer sur le marché : Apple et Disney. Les deux géants vont en effet lancer leur propre service de streaming avant la fin de l’année et le second pourra en outre compter sur plusieurs licences très juteuses comme Marvel ou encore Star Wars.

Forcément, dans ce contexte, on imagine sans peine que l’ambiance doit être très tendus chez Amazon Studios.

Mots-clés amazon