Amazon : Des employés dans six entrepôts américains ont été diagnostiqués positifs au coronavirus

Le mardi 24 mars 2020, le Washington Post rapporte que des employés d’Amazon, travaillant dans au moins six entrepôts aux États-Unis se sont révélés positifs au test de dépistage du coronavirus, Covid-19. Ces travailleurs infectés ont travaillé sur les installations de l’entreprise à New York ; à Shepherdsville, au Kentucky ; à Jacksonville, en Floride ; à Katy, au Texas : à Brownstown, au Michigan et en Oklahoma City.

Selon CNet, qui a relayé la nouvelle, ces nouveaux surviennent moins d’une semaine après que l’entreprise de vente en ligne a signalé son premier cas d’infection en entrepôt survenu dans un établissement au Queens, à New York.

Crédits Pixabay

A présent, l’entreprise déclare que certaines des installations compromises ont été fermées pour le nettoyage et que certains employés étant entrés en contact avec ceux infectés ont été mis en quarantaine.

Les employés d’Amazon se montrent inquiets

Apparemment, les employés d’Amazon ont exprimé de sérieuses préoccupations quant au fait que l’entreprise ne parvient pas à assurer la sécurité de ses centaines de milliers d’employés ainsi que de ses livreurs durant cette période de crise sanitaire. Des doutes qu’Amazon s’attelle à éliminer.

Un porte-parole de l’entreprise a effectivement déclaré : « Nous soutenons les individus, conformément aux directives des autorités locales, et prenons des mesures extrêmes pour assurer la sécurité de tous les employés de nos sites ». L’entreprise a également demandé à toute personne ayant eu un contact étroit avec les personnes infectées de rester chez eux en autoquarantaine, tout en leur promettant un salaire de 14 jours.

Comment Amazon gérera-t-il ses expéditions ?

Par contre, cette crise sanitaire chez Amazon risquerait fortement de se répercuter chez les clients. En ces temps de confinement, beaucoup de consommateurs comptent effectivement sur les entreprises de vente en ligne pour se procurer des produits de première nécessité pour ne pas avoir à sortir de chez eux. A cet effet, si les entrepôts sont contraints de fermer à cause de la pandémie, cela risque de réduire et de ralentir les expéditions.

Mais pour l’heure, pas d’inquiétude. En effet, Amazon affirme avoir augmenté la fréquence de nettoyage et de désinfection de ses sites et met un point d’honneur à désinfecter les poignées de porte, les rampes d’escalier, boutons d’ascenseur, écrans tactiles et autres. Mais est-ce que cela sera suffisant ? De toute évidence non puisque le géant du commerce en ligne a également pris l’initiative de ne se focaliser que sur les commandes prioritaires en France et en Italie.

Mots-clés amazonCoronavirus