Amazon Echo : un boîtier appelé à « témoigner » dans une affaire de meurtre

Amazon a pas mal diversifié son activité depuis la création de l’entreprise et le groupe s’intéresse ainsi beaucoup aux assistants domestiques intelligents. Il a d’ailleurs lancé un boîtier entièrement pensé pour cet usage, le fameux Echo. Très populaire aux États-Unis, il semble bien parti pour devenir le meilleur ami des policiers et des enquêteurs. Preuve en est, il sera bientôt appelé à « témoigner » dans une sordide affaire de meurtre.

Si vous ne le connaissez pas encore, alors il est sans doute utile de commencer par faire les présentations.

Amazon Echo Meurtre

L’Amazon Echo se retrouve au cœur d’une sordide affaire de meurtre.

Echo se présente sous la forme d’un cylindre muni de capteurs et de plusieurs microphones placés à des endroits stratégiques.

Amazon Echo : un compagnon curieux… et indiscret

Connecté en permanence, il reste à l’écoute de ses propriétaires et ces derniers n’ont ainsi qu’à prononcer une phrase-clé pour l’activer. Lorsque c’est fait, ils peuvent lui poser des questions ou même lui demander de commander des pizzas, le tout sans avoir besoin d’appuyer sur le moindre bouton. Plutôt pratique, donc.

Certes, mais pour fonctionner, Echo a besoin de rester en permanence à l’écoute et cela veut dire qu’il enregistre toutes les conversations autour de lui. Il ne fait d’ailleurs pas que les enregistrer puisqu’il les transmet aussi au géant de l’e-commerce.

Les commandes passées par les utilisateurs sont en effet archivées sur les serveurs de la firme afin de faciliter les recherches futures. S’il le souhaite, l’utilisateur peut supprimer son historique ou même désactiver le microphone de l’appareil, mais peu de gens pensent à le faire naturellement.

Ce point a d’ailleurs son importance, comme nous le verrons plus loin.

Une fête qui a mal tourné

James Andrew Bates, un homme d’une trentaine d’années vivant à Bentonville dans l’Arkansas, a organisé une grosse fête chez lui récemment. Il avait invité ses plus proches amis, dont un certain Victor Collins.

Tout ne s’est cependant pas passé comme prévu. Le lendemain, Victor a en effet été retrouvé mort dans le jacuzzi de la maison.

La police a mené une enquête, mais elle n’a pas réussi à reconstituer tous les événements précédents le drame. Elle a donc demandé à Amazon de lui donner accès aux recherches vocales passées sur l’Echo de la maison, ainsi qu’à toutes les données associées.

Le géant américain a immédiatement refusé, arguant que ces données relevaient de la vie privée de son utilisateur. Face à la situation, les autorités ont donc demandé un mandat afin de faire plier l’entreprise, mais cette stratégie n’aurait pas eu l’effet escompté.

Selon le Washington Post (qui appartient à Jeff Bezos, le fondateur et président de l’enseigne), Amazon aurait refusé d’accéder à leur demande. Pour le moment, du moins.

Mots-clés amazonamazon echo