Amazon dénonce un ancien employé au FBI pour fraude

Le géant du commerce en ligne Amazon a révélé le lundi 05 octobre 2020 qu’un ancien employé avait été appréhendé par le Federal Bureau of Investigation (FBI) pour avoir commis des fraudes au sein de l’entreprise, rapporte TechCrunch. L’ex-employé en question, qui se nomme Vu Anh Nguyen, avait émis de nombreux remboursements frauduleux pour ses associés et lui-même pour des produits commandés sur Amazon.com.

L’entreprise a ainsi signalé ledit employé au FBI en juillet 2020 et le Ministère de la Justice des États-Unis a émis des accusations pour fraude électronique fédérale et vol d’identité aggravé contre Vu Anh Nguyen le vendredi 02 octobre dernier.

Crédits Pixabay

Nguyen aurait effectivement commis plusieurs fraudes entre novembre 2019 et février 2020 au cours de laquelle il aurait émis 96.508,13 dollars de remboursements frauduleux pour son propre compte ainsi que pour d’autres personnes.

L’ex-employé d’Amazon a effectué 318 remboursements non autorisés

Nguyen aurait été embauché par Amazon le 4 mars 2019 et a été renvoyé le 24 mars 2020. Il travaillait comme associé de soutien à la vente basé à Tempe, en Arizona. Son travail consistait à fournir une assistance aux vendeurs tiers d’Amazon et à créer et gérer des listes de vendeurs à l’aide d’un compte « Spoofer », lui permettant ainsi de consulter et de modifier les comptes de vendeurs tiers ainsi que d’autoriser manuellement le remboursement des articles commandés.

C’est là qu’il commit l’abus. Selon la plainte, Nguyen aurait effectivement émis 318 remboursements non autorisés de commandes effectuées depuis huit comptes Amazon qui appartenaient à Nguyen ainsi qu’à d’autres employés. Ces commandes comprenaient des articles de grande valeur, comme des ordinateurs et des appareils électroniques, et des commandes peu onéreuses comme des articles ménagers qui n’avaient jamais été retournées à l’entreprise.

Vu Anh Nguyen serait aussi impliqué dans une affaire de fraudes sur des valeurs mobilières

Par ailleurs, Nguyen serait déjà dans le collimateur du ministère de la justice des Etats-Unis ainsi que du FBI dans une affaire de fraude sur des valeurs mobilières, également appelée « free-riding » dans laquelle il aurait fait perdre 695.000 dollars environ à huit sociétés de courtage. Néanmoins, une publication sur le site Web SEC.gov révèle que le total des pertes liées à cette affaire s’élèverait à plus d’un million de dollars.

Un porte-parole d’Amazon a remercié le Ministère de la Justice et le FBI « pour leur travail rapide pour tenir ce fraudeur responsable » et a rappelé qu’ « il n’y a pas de place pour l’inconduite ou la fraude chez Amazon. (…) Nous avons des systèmes en place pour prévenir de manière proactive la fraude, continuons à surveiller l’activité et prendrons toutes les mesures pour protéger notre magasin et tenir les mauvais acteurs responsables ».

Mots-clés amazonfbifraude