Amazon fera une entrée sur le marché pharmaceutique japonais en 2023

Aux dernières nouvelles, le géant du e-commerce a pour projet de s’associer à des pharmacies sises au Japon dans le but de livrer des médicaments à compter de l’année prochaine. Toutefois, ce n’est pas la première immersion d’Amazon dans le milieu pharmaceutique parce que cela fait quatre ans qu’il a acquis la société de livraison d’ordonnances appelée « PillPack ». Vers la fin 2020, Amazon a lancé un nouveau service baptisé « Amazon Pharmacy » qui propose une livraison à domicile de médicaments sur ordonnance.

Cette fois-ci, Amazon ambitionne de devenir un acteur majeur du marché japonais. Il veut collaborer avec des pharmacies de tailles petites et moyennes, pour créer une plateforme où les patients pourraient recevoir des instructions en ligne sur la manière de prendre leurs médicaments. Néanmoins, des sources ont indiqué qu’Amazon n’exploiterait pas lui-même les pharmacies mais fournirait simplement le système en ligne.

Amazon
©rclassenlayouts/123RF.COM

Les Japonais utiliseraient bientôt des ordonnances électroniques

A partir de 2023, le Japon autorisera pour la première fois l’utilisation des ordonnances électroniques, a annoncé Nikkei. Grâce à la collaboration des entreprises avec le géant du commerce en ligne, les Japonais pourront commander leurs ordonnances en ligne, après des visites chez le médecin. Mais pas seulement ! Ils pourront aussi s’inscrire afin de se faire livrer leurs médicaments à domicile.

Cette approche d’Amazon de s’associer à des groupes fournissant des médicaments aux patients plutôt qu’à ceux fournissant des soins est très prometteuse. D’ailleurs, elle est devenue très à la mode parce que de grandes pharmacies et d’autres entreprises japonaises travaillent également sur des programmes similaires. Elles souhaitent donner aux patients un accès numérique aux informations sur leurs médicaments, a expliqué Nikkei.

Amazon vend « Amazon Care »

Amazon fait quelques ajustements et vendre « Amazon Care », son entreprise de soins primaires en fait partie. Au bout de trois ans après le lancement de celle-ci, Amazon s’en détache du fait qu’elle n’est pas assez complète pour les grandes entreprises que la société vise. Il ajoute qu’Amazon Care n’aurait pas pu rencontrer de succès sur le long terme.

Amazon préfère se concentrer sur ce projet pour le Japon. Il trouve plus judicieux d’ajouter sa propre technologie aux organisations qui ont fait leurs preuves dans le domaine au lieu de créer des produits de santé à partir de zéro. Cependant, Amazon désire aussi acheter One Medical, une société de soins primaires.

source

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.