Amazon accuse aussi les panneaux de SolarCity d’avoir provoqué des incendies

Mauvaise nouvelle SolarCity, la filiale de Tesla, il semblerait que Walmart ne soit pas la seule compagnie à déclarer que ses panneaux solaires ont causé des incendies. Selon un rapport de Bloomberg, Amazon a aussi été victime d’un incident similaire en 2018. Le géant de la distribution a ainsi déclaré le vendredi 23 août dernier qu’un de ses entrepôts à Redlands en Californie a subi un incendie sur son toit en juin 2018.

D’après la déclaration, le feu a été provoqué par le système de SolarCity.

Crédits Pixabay

Amazon a indiqué qu’aucun autre incident ne s’est produit après celui de juin 2018. Cependant, la société n’a aucun projet concernant l’installation d’autres systèmes de panneaux solaires provenant de SolarCity au niveau de ses locaux.

Cette nouvelle arrive près d’une semaine après que Walmart ait déposé une plainte en justice contre la filiale de Tesla disant que les panneaux solaires que celle-ci a installés ont provoqué des incendies sur le toit d’au moins sept de ses locaux depuis 2012.

La réponse de Tesla sur le cas d’Amazon

Par rapport à cette déclaration d’Amazon, Tesla a répondu en disant que les 11 sites du géant du e-commerce avec des installations de SolarCity produisent actuellement de l’énergie et sont surveillés et entretenus de manière proactive.

Tesla a aussi confirmé qu’en 2018, il y avait effectivement eu un incident isolé à un des sites d’Amazon. Les deux compagnies ont ainsi travaillé ensemble pour isoler la cause de l’incendie et trouver une solution.

L’entreprise d’Elon Musk a aussi déclaré qu’ils ont ensuite procédé à des inspections au niveau des autres sites et que ces inspections ont permis de vérifier l’intégrité du système.

Une déclaration conjointe

Le jeudi 22 août dernier, Walmart et Tesla ont publié une déclaration conjointe  stipulant que les deux compagnies travaillaient de concert pour trouver une solution au problème des systèmes de panneaux solaires.

La déclaration a aussi indiqué que les deux sociétés veulent avant tout que chaque système installé soit capable de fonctionner de manière fiable, efficace et sûre.

La compagnie Tesla s’est retrouvée en difficulté sur le marché des énergies renouvelables depuis qu’elle est devenue propriétaire de SolarCity en 2016. Ces dernières allégations par Walmart et Amazon ne représentent d’ailleurs pas le premier problème auquel la filiale a fait face. En octobre dernier, Tesla a dû payer 13 millions de dollars après qu’une enquête ait prouvé que sa filiale avait gonflé les coûts d’installation de plusieurs systèmes pour le compte de l’Etat de l’Oregon.

Mots-clés amazonteslawalmart