Amazon livrera peut-être bientôt sur la Lune

Jeff Bezos, le PDG d’Amazon, est actuellement en train de travailler sur un nouveau projet particulièrement ambitieux. Il vise en effet à acheminer des marchandises sur la Lune par le biais d’un cargo spatial construit et géré par sa seconde société, Blue Origin.

Jeff Bezos est né dans les années 60. Après avoir passé un Bachelor of Arts and Sciences à l’Université de Princeton, il a travaillé dans plusieurs entreprises avant de découvrir le monde merveilleux de l’e-commerce.

Jeff Bezos

Jeff Bezos lui aussi veut décrocher la Lune.

Il a fondé Amazon dans la foulée et cette initiative s’est révélée payante. L’entreprise est à l’heure actuelle la plus grande entreprise mondiale sur le secteur, avec un chiffre d’affaires de plusieurs milliards de dollars annuels.

Jeff Bezos s’intéresse lui aussi aux voyages spatiaux

Entre temps, l’homme a investi pas mal d’argent dans d’autres entreprises et il a notamment fondé une société consacrée au développement du vol suborbital, Blue Origin. L’entreprise a ouvert ses portes en 2000 et elle commence elle aussi à se faire un nom sur le secteur.

Si l’on en croit un article publié cette semaine par le Washington Post, alors Jeff Bezos aurait de grandes ambitions pour sa seconde société et il aurait ainsi l’intention de construire un cargo spatial capable de livrer des marchandises sur le satellite de la Terre.

D’après les informations consignées dans le document, le cargo en question serait capable d’atterrir dans un cratère situé à proximité du pôle sud de la Lune et il pourrait en outre transporter toutes les marchandises nécessaires à une éventuelle colonisation humaine.

Du matériel comme des habitations, ou même du matériel scientifique.

Un cargo spatial pour livrer des marchandises sur la Lune

Mais Jeff Bezos ne peut pas agir seul et il a donc besoin du soutien de l’administration Trump, mais également de la NASA. Pour les convaincre, il a écrit un livret blanc entièrement dédié à son projet, un livret qui n’a malheureusement pas (encore) été rendu public.

Le Post a eu l’occasion de s’entretenir longuement avec l’homme d’affaires au sujet de ce nouveau projet et ce dernier a confié à nos confrères qu’il était primordial pour l’Amérique de revenir sur la Lune… et de rester sur place.

En attendant, il faut avouer que ce fameux cargo tombe à point nommé. Elon Musk a en effet indiqué cette semaine qu’il comptait envoyer deux touristes autour de la Lune dans trois ans, en 2020.

Une chose est sûre en tout cas, la Lune déchaîne les passions depuis un moment. Preuve en est, la Russie et l’ESA envisagent toutes les deux de construire une base lunaire internationale dans les années à venir.