Amazon a encore irrité New Delhi, cette fois avec des tongs

Amazon vend plein de produits différents. On trouve même presque tout sur son site. La plateforme propose en effet des articles variés, allant des plus insolites aux plus utiles ou même aux plus offensants. Ces derniers temps, la plateforme fait d’ailleurs l’objet de vives critiques en provenance de New Delhi, et ce en raison de plusieurs articles jugés insultants.

Les autorités indiennes ont en effet été irritées par Amazon lorsque ce dernier a mis en vente des paillassons aux couleurs du drapeau indiens. Ces produits ont déclenché un véritable scandale, mais cela n’a visiblement pas suffi, car une nouvelle polémique est en train de naître sur la toile.

Tongs Gandhi

Gandhi aurait peut-être apprécié ces tongs.

Cette fois, l’enseigne a en effet mis en vente des tongs roses proposées à 16,99 $, des tongs décorées du visage de Gandhi.

Après les paillassons, les tongs

Tout a commencé au début du mois lorsque la célèbre enseigne a mis en vente sur son site web plusieurs paillassons décorés aux couleurs du drapeau de l’Inde. New Delhi n’a pas apprécié le clin d’oeil et il l’a rapidement fait savoir en qualifiant ces articles d’insultants.

Les Indiens eux-mêmes ont été très choqués en découvrant l’existence de ces articles et ils l’ont fait savoir sur les réseaux sociaux.

Afin de contraindre Amazon à retirer ces articles de la boutique, New Delhi a alors menacé la firme de retirer tous les visas accordés à ses employés. Sushma Swaraj, le Ministre des Affaires Etrangères de l’Inde, a renchéri ensuite en demandant à l’enseigne de présenter publiquement ses excuses.

Le géant américain a mis un peu de temps à réagir, mais il a fini par retirer l’article de sa boutique.

Il vient cependant de commettre un nouvel impair en proposant à la vente des tongs sur lesquelles figure l’image d’un personnage emblématique du pays, un personnage qui n’est autre que Gandhi.

Une situation délicate pour Amazon

Très vite, les critiques et les expressions de colères ont envahi les réseaux sociaux comme Twitter. Certains ont même déclaré qu’il fallait impérativement bannir Amazon de l’Inde.

Face à la situation, la firme a tenté d’expliquer son geste et elle a ainsi déclaré que ces tongs étaient essentiellement destinées à faire rire. Ces explications n’ont étonnamment pas calmé la situation et l’enseigne a fini par supprimer l’article de son site.

L’AFP a contacté Amazon pour tenter d’en apprendre un peu plus, mais l’entreprise n’a pas donné suite à la demande.

Crédits Image

Mots-clés amazon