Amazon : 19 millions de dollars détournés par 4 frères

Amazon s’est fait avoir par les frères Abraham, quatre hommes du nom de Yoel, Heshl, Zishe et Shmuel qui se sont fait passer pour des fournisseurs grossistes. D’après une déclaration détaillée sur justice.gov, les fraudeurs se sont fixé l’objectif de détourner 32 millions de dollars de commandes entre 2017 et 2019.

Ils ont finalement réussi à extorquer 19 millions de dollars au géant mondial du commerce électronique. Les criminels ont été arrêtés mercredi 19 août 2020. Audrey Strauss, procureure par intérim des États-Unis pour le district sud de New York, et Peter C. Fitzhugh, agent spécial chargé du New York Field Office of Homeland Security Investigations («HSI») les ont inculpés.

Crédits: Pixabay

Pour plus d’efficacité, les frères communiquaient ensemble par le biais de la messagerie cryptée WhatsApp.

Comment les criminels ont-ils réussi à berner Amazon ?

Les frères ont bien préparé leur coup.  Ils ont commencé par ouvrir des comptes sur Amazon Vendor Central, une plateforme numérique dédiée aux commerçants qui vendent des produits en gros à Amazon. Les frères Abraham ont agi comme de vrais fournisseurs lorsque le géant du e-commerce leur passait des commandes. La fratrie a bel et bien accusé réception des bons de commande et ont livré des marchandises à la firme de Jeff Bezos.

Le problème était que les malfaiteurs ont truqué le système fournisseur d’Amazon pour ne livrer que très peu d’unités ou expédier des produits dont les prix sont largement supérieurs à ceux commandés par firme. Si l’on en croit le bureau du procureur de New York, il y avait un moment où la fratrie a livré une centaine d’unités d’articles à la place des 10 000 commandés. En août 2018, les frères ont extorqué 658 210 dollars au géant de l’e-commerce alors que ce dernier ne leur devait en réalité que 1128,36 dollars.

Les frères Abraham risquent 10 ans de prison pour blanchiment d’argent et 20 ans pour fraude électronique

Il a fallu deux ans à Amazon pour avoir conscience de la magouille perpétrée par les frères Abraham. Après s’être rendu compte des surexpéditions frauduleuses dont elle était victime, la firme de Seattle a suspendu les comptes fournisseurs de la fratrie.

Cette mesure n’a malheureusement pas arrêté les fraudeurs. Ces derniers ont changé leur identité et ont créé de nouveaux comptes Vendor Central avec de faux noms et de fausses adresses électroniques. Amazon les a finalement coincés grâce à sa politique renforcée de sécurisation.

Accusés de fraude électronique et blanchiment d’argent, les quatre frères risquent de passer plusieurs années en prison. L’affaire est actuellement en cours et la justice ne devrait pas tarder à rendre son verdict.

Mots-clés amazonfraude