Amazon Ring a licencié 4 personnes pour avoir regardé les vidéos des clients

Des failles de sécurités constatées au cours des quatre dernières années à pousser Ring a congédié quatre personnels. Cette filiale d’Amazon, acquis en 2018, est dédiée à la vente de dispositifs de sécurité pour particuliers. Ces licenciements surviennent suite à la pression des sénateurs américains concernant la politique de protection de données de Ring.

Ring avait ainsi adressé une lettre à cinq sénateurs américains dans laquelle on apprend que ses personnels impliqués avaient dépassé les limites de leurs fonctions professionnelles. Les principaux incriminés avaient visionné des vidéos des clients sans en avoir le droit.

Capture d’écran/ Amazon.fr

Ces incidents remettent une fois de plus en doute la politique de confidentialité et de sécurité de données de la filiale d’Amazon.

Une politique de sécurité peu fiable

Initialement, la filiale d’Amazon a pour but de protéger ses clients face aux dangers. Il semblerait donc que Ring ne soit pas en mesure de remplir son rôle. Un certain John Baker, père de famille avait d’ailleurs poursuivi la firme en justice. Ce procès en fin décembre 2019 avait été largement médiatisé, car un pirate informatique avait réussi à parler à sa fille grâce une caméra dans son garage.

Cette affaire dévoile au grand jour l’incapacité de Ring à mettre en place une politique de sécurité stricte pour les données. Autant dire que la confiance ne règne pas entre le fournisseur de solution de sécurité et ses clients. Le sénateur démocrate Ron Wyden pointe d’ailleurs du doigt la vulnérabilité des systèmes de Ring.

Une grande quantité de flux vidéo personnels peut en effet être dérobée sur la base de données de Ring. Si certaines informations sensibles tombent entre les mains des pirates informatiques, c’est la sécurité nationale des États-Unis qui pourrait être menacée.

Des mesures drastiques s’imposent

Dans la lettre adressée aux sénateurs, la filiale d’Amazon ne précise pas si tel ou tel employé a réussi ou a juste tenté d’accéder aux données personnelles des clients. Toutefois, Ring souhaite redorer son blason. Ainsi, des efforts ont été entrepris, notamment la limitation des personnels ayant accès au flux vidéo. Seuls trois employés ont le droit d’examiner les données en rapport avec leurs fonctions professionnelles.

Pour les nouveaux adhérents à la solution de sécurité de Ring, une double authentification est obligatoire. Malgré ces mesures, Ron Wyden et d’autres sénateurs américains restent sur leurs gardes.

Ring devra se focaliser sur les politiques de suppression des vidéos des clients pour regagner la confiance de ces derniers.

Mots-clés Amazon Ring