Amazon risque de faire face à une class action aux Etats-Unis

Depuis une semaine, c’est la panique chez les utilisateurs d’Amazon. Plusieurs comptes clients ont été fermés sans que les utilisateurs en soient informés au préalable. Aux États-Unis, des victimes songent même à organiser une class action. Concrètement, ceux qui se sentent lésés voudraient tenter une action collective pour poursuivre l’entreprise américaine en justice. Leur but serait de se faire indemniser puisqu’il y a eu de grandes pertes.

Toutefois, ce n’est qu’après la fermeture soudaine des milliers de comptes que les clients du Tennessee ont pris conscience de leur dépendance à la plateforme de e-commerce. Pour cette Holly Palmer par exemple, son accès au site est vital, car elle en a besoin pour commander ses provisions et ses comprimés. De plus, ses abonnements étaient toujours en cours.

Facepalm

Les utilisateurs sont à la fois inquiets et furieux. Ils ont fait allusion à un « pouvoir totalitaire » exercé par l’entreprise de Jeff Bezos.

Un pouvoir absolu

Holly Palmer utilisait les services proposés par Amazon tels que Kindle, Prime Video et Audible. Elle s’y fiait entièrement pour effectuer ses achats. Son compte a néanmoins été désactivé.

Par l’intermédiaire d’un représentant, Amazon a expliqué que Palmer aurait violé la politique du site. « La confiance des clients est l’une des principales priorités d’Amazon », avait souligné le porte-parole de la société. Pourtant Holly Palmer, une femme souffrant de sclérose en plaques, a assuré qu’elle n’avait enfreint aucune règle.

Lors d’une première expérience sur Amazon, l’objectif de l’internaute est d’accéder aux services le plus tôt possible. La majorité des utilisateurs sont impatients de faire ce premier test. Pour directement conclure, beaucoup d’entre eux ont probablement sauté la longue liste de clauses du contrat d’adhésion.

Or, Amazon y indique clairement que la firme ne peut fermer un compte sans préavis.

Dépendance à Amazon

Aujourd’hui, les services proposés sur la toile sont d’une grande diversité et tellement faciles d’accès que certains internautes en deviennent dépendants.

Au départ, Amazon a commencé par la vente de livres en ligne. Très vite, son fondateur a vu que le potentiel du marché était sous-exploité. Par la suite, le groupe a réussi à étendre son activité. Tout ce qui peut être vendu est actuellement disponible à travers la boutique en ligne de Bezos. On y trouve différentes sortes de produits, de services, de vêtements, de divertissements, etc.

Amazon possède son propre Cloud. Les clients y stockent leurs données informatiques qu’ils ont acheté comme de la musique ou des livres. Certains y gardent leurs registres de mariage et de naissance.

Mots-clés amazonjustice