Amazon se met les législateurs américains à dos

Reuters a récemment publié un rapport révélant qu’Amazon a mené une campagne silencieuse pour supprimer les protections de la vie privée dans 25 Etats tout en collectant les données personnelles des consommateurs américains. Le rapport a rapidement suscité de fortes réactions chez les membres du Congrès qui veulent mettre en place une législation fédérale sur la protection de la vie privée des consommateurs.

Le sénateur américain Richard Blumenthal a tonné qu’ « Amazon a honteusement lancé une campagne pour écraser la législation sur la protection de la vie privée pendant que ses appareils écoutent et regardent nos vies ».

Amazon
©moovstock/123RF.COM

Allant plus loin, ce sénateur accuse Amazon et les autres Big Tech de « déployer de l’argent et des armées de lobbyistes pour combattre des réformes significatives dans l’ombre tout en prétendant publiquement les soutenir ».

Amazon se dit favorable à l’adoption d’une loi fédérale sur la protection de la vie privée des consommateurs

D’après ce sénateur, il est impératif de mettre en place des protections plus strictes de la vie privée. Pour information, le Congrès américain n’a pas adopté de loi fédérale majeure sur la protection de la vie privée depuis des années. Pour sa part, Amazon s’est contenté de dire qu’elle préférait une législation fédérale sur la protection de la vie privée plutôt qu’un « patchwork » de réglementations étatiques.

Amazon a même donné plus de détails sur la législation qu’elle aimerait voir adopter, soit une loi fédérale qui exigerait la transparence des pratiques en matière de données, qui interdirait la vente des données personnelles récoltées sans consentement et qui garantirait aux consommateurs le droit de demander l’accès et la suppression de leurs informations personnelles.

Le Congrès américain doute fortement de la sincérité d’Amazon

Mais le représentant américain Jan Schakowsky est convaincu qu’Amazon veut juste sauver les apparences mais qu’en vérité, elle soutient « une législation sur la confidentialité qui protège leurs profits et leur droit d’exploiter les données des consommateurs, y compris les enregistrements vocaux et les scans du visage ».

Il a également assuré que les membres du Congrès ne sont pas intimidés. Une sénatrice américaine, Marsha Blackburn, a déclaré que « le Congrès protègera la vie privée des consommateurs pour empêcher les grandes entreprises technologiques de voler les informations personnelles des Américains, qu’elles le veuillent ou non ».

Mots-clés amazon