Amazon serait loin de respecter les directives de santé publique des CDC

De nouveaux faits viennent s’ajouter à l’affaire qui oppose Amazon à ses employés. Pour rappel, les employés de l’entrepôt de Staten Island ont porté plainte contre le géant de la vente en ligne, l’accusant de ne pas respecter les directives de santé publique édictées par les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) et l’Etat de New York dans le but de prévenir la propagation de la pandémie de coronavirus.

Les plaignants déclarent effectivement que dans certains cas, Amazon aurait refusé de suivre les étapes de suivi des contacts pour déterminer les personnes potentiellement exposées au virus. Il refuserait également de nettoyer correctement les postes de travail du personnel et aurait même fait fi des mesures de quarantaine établies dans l’Etat de New York.

Crédits Pixabay

De plus, les plaignants affirment, selon Engadget, que la firme dissimulerait délibérément toute information sur le nombre de ses employés atteints du coronavirus.

Deux versions différentes

Selon les employés, Amazon ne leur donnerait pas d’indications claires sur les mesures à adopter s’ils croient avoir été contaminés. Pire encore, le géant du commerce en ligne dissuaderait son personnel de partager les résultats positifs des tests de dépistage et les travailleurs auraient du mal à obtenir les prestations de congé de quarantaine accordées par la loi de l’Etat de New York.

En réponse à ces accusations, l’entreprise a déclaré à CNBC que contrairement aux allégations des plaignants, Amazon suivait toutes les directives nationales et locales en matière de santé, cela incluait le suivi des contacts des CDC. Un porte-parole a également ajouté que la firme contrôlait les images des caméras, vérifiait où les gens se trouvaient et menaient des entretiens. Le porte-parole a particulièrement insisté sur le fait qu’Amazon avertit immédiatement tous les travailleurs s’il y a un cas positif, mais qu’il appartenait aux employés infectés de révéler aux autres qu’ils sont positifs.

Amazon sort les factures…

Pour rappel, les critiques concernant l’insuffisance des mesures prises par Amazon pour protéger ses employés ne datent pas d’hier. En plus de compter des décès dus au coronavirus dans ses rangs, Amazon a également été poursuivi en justice pour avoir exposé ses employés qui ont ensuite contaminé leur famille, conduisant même à un mort.

Malgré tout, Amazon ne démord pas qu’il a multiplié les efforts pour protéger ses employés et soutenir leurs familles. Un porte-parole a confié à Engadget que l’entreprise a offert un temps d’absence illimité à ses employés du début mars au 1er mai. À partir du 1er mai, Amazon aurait également permis aux personnes les plus vulnérables de prendre congé, de même pour celles qui devaient s’occuper de leurs enfants ou de membres de leurs familles. Par ailleurs, Amazon dit avoir investi la somme colossale de 4 milliards de dollars d’avril à juin dans des initiatives liées au Covid-19, incluant des mesures de sécurité comme les contrôles de température, les masques, les gants, le nettoyage et la désinfection, les options de rémunération et d’avantages sociaux étendues, les tests et autres.

Mais au vu de ces allégations contradictoires, qui dit vrai ?