Amazon s’intéresserait beaucoup à HERE

HERE Maps a été lancé en 2012 par Nokia mais il n’a pas survécu à la restructuration de la firme finlandaise. Cette dernière l’a effectivement revendu en août 2015 à un consortium de constructeurs automobiles allemands incluant Daimler, BMW et Audi pour la modique somme de 2,8 milliards d’euros. Oui, et à présent, c’est Amazon qui s’intéresserait beaucoup à la solution.

Si les trois constructeurs évoqués plus haut ont dépensé une véritable fortune pour acquérir la solution, ce n’est pas uniquement pour sa fiabilité. En réalité, ils souhaitaient surtout réduire leur dépendance au service de cartographie de Google en proposant une solution maison à leurs (futurs) clients.

Nokia HERE

HERE marche fort en ce moment et tout le monde a l’air de s’intéresser au service.

A l’époque, ils avaient d’ailleurs indiqué que les solutions de cartographie de ce type constituaient la base de nouveaux systèmes d’assistance aux conducteurs et cela explique finalement pourquoi ils ont investi une telle somme dans la plateforme de Nokia.

HERE va permettre aux constructeurs de développer des système de conduite autonomes

Les GPS sont évidemment très pratiques pour trouver sa route, mais ils sont aussi indispensables pour tous les systèmes embarqués à bord des voitures connectées. Ils jouent d’ailleurs un rôle primordial à bord des voitures dotées d’un mode de conduite autonome.

Mais Daimler, BMX et Audi n’ont pas l’intention de garder cette technologie pour eux seuls et ils avaient ainsi indiqué au moment du rachat qu’ils n’excluaient pas de collaborer avec d’autres constructeurs automobiles dans un avenir plus ou moins proche.

Si l’on en croit Reuters, alors deux autres constructeurs seraient justement intéressés par la solution. Renault et Ford souhaiteraient effectivement rejoindre le consortium et collaborer ainsi au développement de HERE.

Intéressant, mais ce n’est pas fini car Amazon aurait lui aussi l’intention de participer à l’aventure en proposant au consortium d’héberger la solution sur son propre service d’hébergement.

Si l’entreprise a fait fortune grâce à sa boutique en ligne, elle a aussi massivement investi dans le “cloud” ces dernières années et elle est même devenue un acteur incontournable du marché.

Attention cependant car Amazon ne serait pas le seul à avoir fait cette proposition. En réalité, Microsoft souhaiterait lui aussi devenir partenaire du consortium et le géant de Redmond lui aurait même proposé d’utiliser son infrastructure.

Bref, tout le monde a l’air de s’intéresser à HERE en ce moment.