Amazon va pouvoir tester les livraisons par drone

Si vous êtes un client Amazon régulier, vous avez certainement songé à prendre un abonnement Premium, vous permettant contre 49€ par an d’être livré sous 24h sans payer de frais de port supplémentaires pour vos achats.

Ce service connait en effet un certain succès depuis son lancement, et s’il permet à Amazon de fidéliser sa clientèle il est tout de même coûteux pour la société, qui cherche depuis quelques années a diminuer les coûts de livraison de ses articles. C’est ainsi que le projet Prime Air avait été présenté via une vidéo fin 2013, un projet qui semblait pour le moins futuriste à l’époque, mais qui pourrait bien se concrétiser.

Amazon Prime Air

Amazon va pouvoir tester ses drones dans de bonnes conditions

Pour résumer les grandes lignes du projet Prime Air, on dira qu’il s’agit d’un mode de livraison par les airs et plus particulièrement par l’intermédiaire de drones. Difficile de mieux présenter le projet que Jeremy Clarkson (ex présentateur de Top Gear UK) qui avait tourné un spot publicitaire pour le service il y a quelques mois (vous trouverez la vidéo en fin d’article).

Le feu vert du Royaume-Uni pour des tests en conditions réelles

Amazon a donc annoncé hier, avoir conclu un partenariat avec le gouvernement du Royaume-Uni, et avoir obtenu les autorisations de la CAA (Civil Aviation Authority) pour tester ses drones livreurs en conditions réelles. La CAA va effectivement permettre à la société d’effectuer des vols d’essai en vue de tester le bon fonctionnement de ce nouveau service de livraison.

Il sera question de s’assurer de la capacité des drones à voler “hors du champ de vision des opérateurs, en zone rurale ou en banlieue”, mais également de tester “le bon fonctionnement des capteurs permettant d’identifier et d’éviter les obstacles”. Enfin ces tests seront l’occasion de permettre des vols où “une personne opère sur de multiples drones hautement automatisés”.

Tout un programme qui permettra peut-être à Amazon de concrétiser son projet. La firme profite en tout cas de son communiqué pour saluer la décision du gouvernement Britannique qu’elle qualifie de “leader” sur la question des innovations en matière de drones. Elle précise en outre que ce service créera de l’emploi tout en permettant aux clients britanniques d’être livrés de leurs colis en 30 minutes.

Mots-clés amazondrones