Amazon prévoit une réouverture de ses sites en France à partir du 19 mai 2020

Le grand jour est enfin arrivé pour Amazon. Le géant mondial du commerce électronique va rouvrir progressivement ses centres de distributions français dès aujourd’hui. Rappelons qu’en réponse à une ordonnance émise par le tribunal judiciaire de Nanterre le 14 avril 2020, Amazon a été contraint de fermer les portes de ses six entrepôts basés en France.

La firme devait également se limiter aux livraisons aux seuls produits essentiels à savoir alimentaires, médicaux et d’hygiène. Bien que la décision n’ait pas du tout plu à Amazon, elle s’est résolue à la respecter pour éviter de payer une amende d’un million d’euros en cas de manquement aux règles.

Le Kindle d'Amazon

Crédits Pixabau

Une négligence des mesures de sécurité sanitaire a coûté 32 jours de restriction d’activités au spécialiste d’e-commerce.

Amazon a trouvé un consensus avec les syndicats

Face à l’arrêt, Amazon a fait une demande de chômage partiel pour ses 10 000 salariés en France. La requête a été refusée par le gouvernement.

Ce qui a fait naître une série de discussions entre le géant de l’e-commerce, les représentants du personnel et les Comités socio-économiques sur une éventuelle reprise d’activité progressive.

Si l’on en croit la porte-parole d’Amazon Lisa Levandowski, le processus de réouverture d’Amazon France fait suite à un accord avec les syndicats CGT, CFDT et SUD ainsi que les comités d’entreprise française qui a été finalisée vendredi dernier. Il paraît qu’au cours des cinq dernières semaines, la firme a mis en place toutes les mesures nécessaires pour garantir la sécurité de ses employés dans l’Hexagone.

Les impacts de la crise sanitaire sur les chiffres d’affaires d’Amazon

La crise sanitaire a fait perdre beaucoup d’argent à Amazon. Au cours des trois premiers mois de cette année, Amazon a fait un bénéfice net de 2,5 milliards de dollars contre 3,6 milliards de dollars au premier trimestre de l’année 2019. Les chiffres donnés par le directeur financier Brian Olsavsky indiquent que la firme a dû dépenser 600 millions de dollars à cause de la pandémie qui sévit actuellement dans le monde entier.

Au vu de la situation actuelle, la société prévoit de débourser jusqu’à 4 milliards de dollars pour satisfaire les besoins de ses clients et de protéger ses employés en même temps. Cela équivaut à la quasi-totalité de ses revenus d’exploitation du deuxième trimestre. Selon les explications du PDG d’Amazon Jeff Bezos, une grande partie de l’argent sera consacré au test de dépistage du coronavirus. Le reste de l’investissement sera départagé entre les équipements de protection individuelle et des installations de nettoyages.

Mots-clés amazone-commerce