Amazon va-t-il trop loin dans la promotion de The Man in the High Castle ?

Amazon compte de nombreux services à son catalogue et cela fait maintenant plusieurs années qu’il propose une solution de VOD aux internautes. Il enrichit régulièrement son catalogue et il propose depuis quelques semaines une nouvelle série inspirée d’une nouvelle de Philip K. Dick : The Man in the High Castle. Elle fait beaucoup parler d’elle depuis quelques heures, et pas forcément en bien.

Si vous n’avez pas eu l’occasion de lire le livre, alors sans doute est-il préférable de commencer par résumer brièvement l’histoire afin de remettre les choses dans leur contexte.

Campagne Amazon Nazie

Amazon a été vivement critiqué à cause de sa dernière campagne publicitaire. Et ça se comprend aisément.

Contrairement à ce que certains prétendent, The Man in the High Castle n’est pas une dystopie mais une uchronie.

The Man in the  High Castle est tiré d’un roman de Philip K. Dick

Quelle est la différence entre les deux ? L’uchronie ne dépeint pas le futur, et elle se contente en réalité de réécrire l’histoire en modifiant un événement du passé. D’après Charles Renouvier, l’inventeur du terme, une uchronie « écrit l’histoire non telle qu’elle fut, mais telle qu’elle aurait pu être ». La nuance est importante.

Philip K. Dick s’est appuyé sur ces codes pour écrire The Man in the High Castle. Dans ce roman, l’Allemagne Nazie et l’Empire du Japon ont utilisé la bombe A avant les alliés et ils ont remporté la Seconde Guerre Mondiale. Ils règnent donc sur le monde et ils se sont même partagés les Etats-Unis. Les allemands ont récupéré l’est, les japonais l’ouest.

Je ne vais pas vous raconter toute l’intrigue mais le livre se déroule au début des années 60.

Adolf Hitler est gravement malade et de graves tensions sont apparues entre l’Allemagne et le Japon. Là, un groupe de résistants va prendre tous les risques pour protéger un film secret, The Grasshopper Lies Heavy.

Pourquoi ? Il faudra lire le livre ou regarder la série pour le savoir.

Amazon a décoré le métro new-yorkais avec des symboles de l’Allemagne Nazie et du Japon Impérial pour promouvoir sa série

Amazon a lancé une campagne publicitaire assez particulière pour promouvoir cette nouvelle série et le géant américain s’est ainsi amusé à tapisser le métro new-yorkais avec des symboles de l’Allemagne Nazie et du Japon Impérial.

Inutile de le préciser mais cette campagne a choqué de nombreuses personnes et plusieurs associations sont alors montées au créneau pour faire pression sur le géant américain. Il a alors décidé de suspendre la campagne.

La question qui se pose, bien sûr, c’est de savoir si Amazon n’a pas été un peu trop loin cette fois.

Je vous avoue que je suis assez partagé. Cette campagne est choquante, bien sûr, mais c’est précisément ce qui la rend aussi intéressante. Intéressante, mais aussi utile puisqu’elle nous aide à nous rendre compte de ce qui se serait passé si les alliés avaient perdu la Seconde Guerre Mondiale.

Et c’est important, surtout à l’heure actuelle, alors que les partis extrémistes font de plus en plus d’adeptes. Après, il ne faut pas non plus perdre de vue le fait que cette campagne a été imaginée dans un but mercantile et ce point là me gêne pas mal en revanche.

https://twitter.com/byKatherineLam/status/668945173267816448/photo/1?ref_src=twsrc%5Etfw

Mots-clés amazonpublicité