Amazon vient d’annoncer les noms des entreprises qui vont lancer les satellites de la méga-constellation Project Kuiper

Il y a du progrès du côté d’Amazon et de sa méga-constellation de satellites Project Kuiper. L’entreprise vient d’annoncer le 5 avril dernier la signature de contrats pour le lancement de ses satellites Internet. Ces derniers constitueront une constellation de 3 236 éléments, et 83 lancements seront effectués par 3 compagnies privées.

Ainsi, 18 lancements seront effectués par la fusée Ariane 6 d’Arianespace, tandis que le lanceur Vulcan Centaur d’United Launch Alliance (ULA) s’occupera de 38 lancements. La troisième compagnie choisie est Blue Origin, qui a été fondée par Jeff Bezos, également le fondateur d’Amazon. Blue Origin va utiliser sa fusée New Glenn pour 12 lancements, avec une possibilité d’effectuer 25 missions de plus.

Les lanceurs choisis pour Project Kuiper
Crédits Amazon/Business Wire

Amazon n’a pas révélé la somme engagée dans ces contrats de lancement. Toutefois, il s’agit ici du « plus gros achat de lanceurs de l’histoire ».

Une entreprise sure d’elle

Dans le communiqué annonçant les contrats de lancement, Dave Limp, vice-président sénior d’Amazon Devices and Services a indiqué qu’ils avaient encore beaucoup de travail devant eux. Il a toutefois ajouté que l’équipe a jusqu’ici accompli plusieurs étapes importantes par rapport aux différents aspects du système satellite.

Limp a expliqué que ces accords concernant les lancements reflètent leur engagement et leur foi vis-à-vis de Project Kuiper. Ils se disent ainsi fiers de pouvoir travailler avec des partenaires aussi impressionnants pour accomplir leur mission.

Le grand absent

Les fans d’exploration spatiale le savent, SpaceX est aujourd’hui l’un des acteurs les plus importants du secteur. Pourtant, SpaceX ne fait pas partie des entreprises choisies par Amazon. L’entreprise d’Elon Musk possède pourtant le lanceur Falcon 9 qui a déjà fait ses preuves. SpaceX est d’ailleurs en train de construire sa propre constellation de satellites Starlink et a déjà pu mettre en orbite 2 300 éléments. SpaceX prévoit encore de lancer 30 000 autres satellites.

De leur côté, les fusées choisies par Amazon pour le lancement de ses satellites ne sont pas encore opérationnelles. Selon les informations, les fusées Ariane 6 et Vulcan Centaur sont prévues avoir leur premier vol vers la fin de cette année. Quant à New Glenn, son premier lancement n’aura pas lieu avant 2023. On peut ainsi s’attendre à du retard pour Amazon puisqu’il n’est jamais facile de préparer une nouvelle fusée pour son premier vol.

En tout cas, Amazon prévoit de lancer deux prototypes de Project Kuiper plus tard cette année avec la fusée RS1 d’ABL Space Systems. Il y a aussi le contrat préexistant avec ULA qui prévoit 9 lancements utilisant la fusée Atlas V.

SOURCE: Space.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.