Ambio : de la lumière sans électricité, avec des bactéries

La gestion de l’énergie est une question des plus délicates de nos jours, avec tous les problèmes écologiques auxquels nous devons faire face. C’est pourquoi il est intéressant d’explorer de nouvelles pistes pour obtenir de l’énergie dans des formes que l’on peut exploiter, comme l’électricité par exemple. Cependant, il est tout aussi intéressant de rechercher de nouveaux moyens de gérer cette énergie et, pour cela, quoi de mieux que de ne plus en dépendre ?

C’est justement le but du projet Ambio qui n’est autre que de produire de la lumière sans électricité, ni plus ni moins. Une bonne idée, donc. Et le mieux, c’est que ça marche plutôt bien : même si ça ne semble pas encore aussi lumineux qu’on le voudrait, c’est un bon début et ça pourrait être agréable en lumière d’ambiance.

Ambio

Ambio est un tube rempli d’eau de mer synthétique dans laquelle ont été insérées des bactéries. Ce sont ainsi ces mêmes bactéries qui produisent une enzyme du nom de luciférase qui peut, elle, émettre de la lumière.

L’utilisateur n’a ainsi qu’à agiter légèrement le tube pour oxygéner l’eau et initier la réaction de l’enzyme qui se chargera d’illuminer le tube, d’une belle façon.

Pour le moment, Ambio n’est qu’un projet, une sorte de preuve de concept. Le détail ennuyeux, c’est que les bactéries finissent par mourir au bout de trois jours seulement. Les enzymes ne sont alors plus produites et la lumière finit par cesser, ce qui est assez dommage. Le but est donc maintenant d’augmenter la durée de vie des bactéries, en créant notamment un écosystème, pourquoi pas.

Via