AMD lance deux nouveaux CPU entrée de gamme, les Athlon 220GE et 240GE

AMD avance ses pions sur le secteur du processeur de bureau entrée de gamme. Après avoir lancé, en septembre dernier, son Athlon 200GE, la firme renchérit sur les puces abordables en lançant deux nouveaux CPUs de cette même lignée : les Athlon 220GE et 240GE. Tout deux reprennent le gros des spécificités du 200GE (ces deux puces avaient d’ailleurs été annoncées en même temps que leur grand frère, rappelle AnandTech), mais en poussant – notamment – les fréquences un peu plus haut.

Les Athlon 220GE et 240GE reprennent ainsi l’architecture Zen et proposent toujours une partie graphique Radeon Vega intégrée pour mieux faire face aux puces Intel, et notamment aux gammes Celeron et Pentium de la firme de Santa Clara, proposées – en fonction des modèles – sur un créneau tarifaire semblable. Les deux nouveaux processeurs entrée de gamme d’AMD sont proposés l’un comme l’autre bien en dessous de la barre des 100 dollars (65 dollars pour le 220GE et 75 dollars pour le 240GE, contre 55 seulement pour le 200GE). Notons qu’ils profitent en outre d’un TDP maintenu à tout juste 35 Watts.

AMD renforce ses positions sur le processeur de bureau entrée de gamme en lançant deux nouvelles puces. Baptisées Athlon 220GE et 240GE, elles découlent du 200GE, lancé il y a quelques mois.

Comme le 200GE, les 220GE et 240GE comportent deux cores Zen et 4 Threads, mais cette fois cadencés à 3,4 et 3,5 GHz respectivement (contre 3,2 GHz sur le 200GE), ainsi qu’un iGPU pourvu de 192 unités de calculs, cadencé pour sa part à 1 GHz. Les deux puces embarquent également 1 MB de cache L2 et 4 MB de cache L3, et se voient dotées d’un support Dual-Channel pour de la DDR4-2667.

Des puces Athlon compatibles avec la plateforme AM4 : une autoroute vers l’upgrade

Astucieux comme jamais, AMD a le bon goût de rendre ses puces entrée de gamme compatibles avec la plateforme AM4 et l’ensemble des cartes-mère basées sur un chipset de série 300 ou 400. Ces derniers sont capables de prendre en charge les SSD NVMe, l’USB 3.1 Gen 2, ainsi que des moniteurs 4K. Couplés à une puce Athlon, ils permettent aux clients d’AMD de monter une machine peu onéreuse, mais pourtant très polyvalente, qui pourra être facilement upgradées en passant par la suite sur un processeur de lignée Ryzen (compatibles avec ces mêmes plateformes).

Les rouges promettent une arrivée imminente des Athlon 220GE et 240GE sur le marché, mais notons tout de même que pour 99 dollars (à peine plus de 100 euros en France), le Ryzen 3-2200G est une solution nettement plus performante qui ne requiert qu’un investissement, là aussi, très modéré.

Mots-clés amdprocesseurs