AMD présente ses Radeon RX 500, une nouvelle gamme sans folie

C’est sans grande surprise qu’AMD a dévoilé mardi sa nouvelle gamme de GPUs Polaris répondant au doux nom de Radeon RX 500. Une nouvelle série de cartes graphiques comprenant 4 références (RX 550, 560, 570 et 580), dont seule la déclinaison RX 550 est réellement toute neuve – ses grandes sœurs étant ni plus ni moins que des RX 460, 470 et 480, dont les fréquences ont tout bêtement été revues à la hausse…

Si l’on pouvait espérer que la firme rouge ait laissé de côté ses mauvaises habitudes, force est de constater qu’elle les avait finalement gardées sous le coude. Il faudra donc attendre les Radeon issues de l’architecture Vega, pour trouver – soyons confiants – du sang neuf côté GPUs chez AMD.

AMDRADEON500

On s’y attendait, AMD l’a fait. La firme vient de dévoiler ses nouvelles cartes Radeon RX 500. Des puces finalement assez proches de leurs grandes sœurs…

Quoi qu’il en soit avec cette lignée la firme de Sunnyvale cherche à séduire les joueurs restés sur d’anciens modèles (AMD ciblerait ainsi particulièrement les détenteurs de RX 200 et 300), qui n’auraient pas franchi le pas de l’upgrade lors du lancement de ses différentes Radeon RX 400 l’an passé. Mais assez dégoisé, il est temps de nous pencher sur les spécificités de ces fameuses RX 500.

Rien de nouveau sous le soleil…

Nous l’avons dit, les nouvelles cartes d’AMD sont très proches de celles qu’elles viendront remplacer. Seules quelques différences sont donc à noter : les RX 570 et 580 profitent de fréquences plus hautes que leurs aînées et d’un palier de fréquences supplémentaire.

Dans les faits cela se traduit par des puces cadencées à 1168/1244 MHz pour la RX 570 et 1257/1340 MHz pour la RX 580 (contre 926/1206 et 1126/1266 sur les RX 470 et 480). Une montée en fréquence qui en met un coup au TDP, l’augmentant lui aussi jusqu’à 150 et 185 watts respectivement, contre 120 et 150 watts auparavant (AMD a indiqué avoir affiné la gravure de ses puces – sans donner plus de détail – mais cela n’a visiblement qu’un intérêt limité côté consommation).

La firme a par ailleurs annoncé avoir ajouté un palier de fréquences en plus pour ces deux cartes, permettant d’améliorer un peu leur maîtrise énergétique lors d’une utilisation sur deux écrans à la fois, ou quand le bloc multimédia du GPU est sollicité.

À part du côté des RX 560 et 550

Un effort un peu plus marqué a cependant été fait sur la RX 560. La remplaçante de la 460 se voit ainsi dotée d’unités de calcul supplémentaires pour passer de 896 à 1024, exploitant donc sa puce de manière complète. La carte profite en outre, à l’instar des autres GPUs de la gamme, de fréquences plus hautes (ici 1175/1275 MHz contre 1090 / 1200 MHz initialement).

La vraie nouveauté viendra toutefois de la RX 550, véritable petit poucet de cette nouvelle famille, qui embarquera une puce Polaris 12 (flambant neuve) cadencée à 1183 MHz, 8 groupes d’unités de traitement (pour un total de 512 unités), 2 Go de GDDR5 (bénéficiant d’un bus mémoire de 128 bits) et un moteur de compression / décompression du HEVC (H.265). Plus de détails seront donnés à son sujet le 20 avril.

Terminons en précisant que le tout devrait débarquer très prochainement pour des tarifs s’étirant de 79 à 229 dollars (soit de 95 à 250 euros environ).

Crédit illustration

Mots-clés amdnopubradeon