Amelia Elizabeth Dyer ou l’histoire de la terrible Ogresse de Reading, qui a tué des centaines de bébés

En Angleterre, durant l’époque victorienne (dans les années 1800 à 1900), le fait d’avoir un enfant illégitime était vraiment très mal vu par la société. Les mères célibataires étaient alors obligées de se séparer de leur bébé pour espérer pouvoir trouver du travail et réussir dans la vie.

Elles confiaient alors leur nourrisson à ce qu’on appelait une « baby farmer » (fermière de bébé), une femme qui propose de s’occuper d’enfants illégitimes en échange d’une petite rente. Malheureusement, ces petites fermières ne sont pas toujours aussi bienveillantes qu’elles n’y paraissent. Certaines sont même des personnes horribles… et meurtrières.

Crédits Pixabay

C’est notamment le cas d’Amelia Elisabeth Dyer qui avait été surnommée l’« Ogresse de Reading » après que la police ait découvert qu’elle tuait les bébés qui lui étaient confiés.

Une histoire vraiment effroyable

Née en 1836, Amelia Elisabeth Dyer a commencé ses activités de « baby farmer » en 1869 à la mort de son mari.

Mais plutôt que de s’occuper des petits pensionnaires qui lui étaient confiés, elle décida que c’était beaucoup plus lucratif de les tuer, et de prétendre qu’ils avaient trouvé une famille d’adoption. Au début, Mme Dyer faisait passer ses crimes pour une mort naturelle, mais en 1979, un médecin finit par la soupçonner de tuer les bébés et la dénonça aux autorités.

Elle ne passa cependant que quelques mois en prison, et une fois sortie, repris ses activités comme si de rien n’était : pour ne pas se faire prendre par la police, Mme Dyer changeait fréquemment d’adresse et utilisait de faux noms lorsqu’elle faisait passer des petites annonces pour proposer ses services en tant que « baby farmer »… jusqu’à ce qu’elle se fasse de nouveau arrêter en 1896, après qu’on ait repêché le corps de trois nourrissons dans la Tamise. Étranglés et enveloppés dans du tissu, les trois bébés présentaient la particularité d’avoir un petit ruban noué autour du cou.

Plus de 400 meurtres de bébés à son actif !

Amelia Elisabeth Dyer a sévi en toute impunité pendant trente ans, avant que ses horribles activités ne soient enfin découvertes par la police. Si la baby farmer a été arrêtée pour le meurtre de la petite Doris Marmon (4 mois), mais aussi soupçonnée d’avoir tué Helena Fry (15 mois) et Harry Simmons (un an), le nombre de ses victimes est cependant estimé entre 200 à 400 bébés !

Considérée comme l’une des tueuses en série les plus prolifiques de l’histoire, Amelia Elisabeth Dyer a été condamnée à mort et pendue le 10 juin 1896 à l’âge de 59 ans. Avant sa mise à mort, l’Ogresse de Reading a rédigé cinq cahiers de confessions qui ont été confiés à un prêtre et dans lesquels elle détaille avoir éprouvé beaucoup de plaisir à tuer ces malheureux bébés…

De quoi faire de sérieux cauchemars et prouver qu’elle n’avait clairement pas toute sa tête !