Des étudiants veulent améliorer le système de communication des cubesats avec cette nouvelle antenne

A cause de leur petite taille, les cubesats n’ont généralement pas assez de place pour transporter des instruments puissants, notamment en ce qui concerne les communications. Des étudiants de l’Université de l’Arizona ont voulu apporter une solution à ce problème et ont construit un cubesat qui va démontrer une nouvelle technologie qui pourrait fournir une communication spatiale et une transmission de données à haut débit et à faible coût pour les petits satellites.

Le cubesat fabriqué par les étudiants se nomme « CatSat », et il sera équipé d’une antenne spéciale qui a la forme d’un ballon de plage. Cette antenne sera repliée et rangée au moment du décollage, mais lorsque le satellite sera dans l’espace, elle sera gonflée avec une combinaison d’hélium et d’argon. Avec sa forme peu commune, sa surface sera plus grande que celle des antennes ordinaires, ce qui lui permettra de fournir des vitesses de téléchargement plus élevées.

Vue d'artiste du CatSat
Crédits Freefall Aerospace

Le satellite CatSat

A part le test de son antenne, le cubesat CatSat aura aussi un autre rôle en orbite. Des instruments qui sont installés à bord de l’appareil vont sonder l’ionosphère pour étudier la propagation et les changements subis par les signaux radio à haute fréquence au-dessus de l’atmosphère. De plus, le cubesat va transmettre des images à haute résolution de la Terre à des vitesses encore inégalées sur ce type d’appareil.

Pour Hilliard Paige, étudiant en ingénierie des systèmes à l’Université de l’Arizona et premier ingénieur de CatSat, ce nouveau concept d’antenne a un rôle de pionnier pour les futures missions. Paige a déclaré que si tout se passe comme prévu, l’antenne gonflable de CatSat sera la première de son genre dans l’espace.

Un travail approuvé par la NASA

L’antenne en forme de ballon de plage a été développée par l’entreprise Freefall Aerospace, cofondée par Chris Walker, un professeur en astronomie de l’Université de l’Arizona. La mise en place de cette entreprise a été faite dans le cadre des efforts de commercialisation de l’université via Tech Launch Arizona.

Avec ses collègues, le professeur Walker a soumis la proposition initiale concernant le cubesat à la NASA dans le cadre du Cubesat Launch Initiative de l’agence en 2019. La proposition a été approuvée par cette dernière, et le cubesat CatSat a pu obtenir un lanceur qui est la fusée Alpha de Firefly. Selon les informations, la fusée va décoller du Vandenberg Space Force Base en Californie et va placer l’engin spatial sur une orbite héliosynchrone à une altitude de 547 km.

Pour le moment, aucune date de lancement n’a encore été révélée. Le décollage devrait toutefois avoir lieu vers la fin de cette année.

SOURCE: Space.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.