Among Us hacké par un certain Eris Loris

Un jeu vidéo très populaire attire les tricheurs voulant gagner à tout prix et les hackers cherchant de la visibilité. La plateforme développée par InnerSloth, nommée Among Us, a été victime d’un hacker se présentant sous le pseudo « Eris Loris ». Le hack a été remarqué lors d’un streaming vu par plus de 435 000 personnes, effectué par Alexandria Ocasio-Cortez.

Sorti en ligne en 2018, le jeu n’a pu se faire vraiment connaître du grand public que pendant le confinement. Cependant, le succès trop soudain, survenu pendant la pandémie, n’a pas laissé le temps aux développeurs de sécuriser les nouveaux serveurs qu’il a fallu rajouter. 

Image by Mostafa Elturkey from Pixabay

De nombreux joueurs se sont alors retrouvés avec des messages les invitant à s’abonner à la chaîne YouTube de Loris.

Pendant que l’éditeur fait des corrections sur ses serveurs et dans son code, on conseille aux internautes de ne jouer qu’avec des personnes de confiance.

Ce que l’on sait du hacker « Eris Loris »

Si l’on en croit ses propres mots, le pirate aurait constitué une petite armée pour perpétrer son acte malveillant, ce qui semble très logique, car il arrive à spammer de nombreuses parties en même temps.

Des attaques concertées provenant de plusieurs ordinateurs sont nécessaires pour arriver à de telles prouesses. Cependant, jusque-là, personne ne possède d’informations sur leur nombre et leur localisation.

Sur sa chaîne YouTube, Eris Loris expose à ses « followers » différentes manières de tricher à des jeux vidéo. Dans les spams qu’il envoie, le hacker menace parfois certains joueurs de pirater leur appareil, si ceux-ci ne s’abonnent pas à son compte qui n’a que 6000 abonnés environ. À d’autres, il se contente de diffuser des messages soutenant le candidat à sa propre réélection, le président Donald Trump.

Des millions de joueurs affectés par le spam

Le pirate se dit également être un étudiant à la fac, profitant de cette occasion pour soutenir ses idées politiques. Selon les estimations, depuis la journée de jeudi 22 octobre, 1,5 million de parties ont été spammées, réunissant près 5 millions de joueurs dans le monde.

InnerSloth veut rassurer les internautes en annonçant que le mode « urgence » a été activé, et que les développeurs cherchent déjà à corriger les failles détectées sur les serveurs. La progression dans les parties en cours a pu être momentanément affectée, tandis que les utilisateurs signalent encore des messages arrivant dans leur boîte de dialogue.

Mots-clés among us