Ancien Testament : un vieux texte reconstitué grâce à la 3D

L’Ancien Testament n’a pas été livré tel quel et il provient en réalité de plusieurs textes religieux rédigés en hébreu, en araméen ou en grec, des textes qui ont traversé les millénaires pour parvenir jusqu’à nous. La première version traduite remonte au IIIe siècle av. J.-C. et elle a servi de fondement à la Torah.

Cette bible hébraïque a beaucoup évolué à travers les années. Elle a été complétée par de nombreux textes issus eux aussi de notre lointain passé. Certains étant nettement plus récents que d’autres.

Ancien Testament

Des scientifiques sont parvenus à scanner un ancien rouleau daté de plus de 15 siècles.

En 1970, des archéologues ont découvert un nouveau manuscrit en procédant à des travaux d’excavation à proximité de la synagogue d’Ein Gedi, en Israël.

Le manuscrit a été découvert en 1970

Présenté sous la forme d’un rouleau, le document était en piteux état. Il avait été en partie brûlé et sa structure principale était totalement écrasée. Plusieurs experts ont bien tenté de le dérouler, sans succès. À chaque fois qu’ils posaient les mains dessus, l’artefact s’émiettait entre leurs mains.

Face à la situation, ils ont pris la décision de ne plus le toucher. Le manuscrit a été catalogué puis laissé de côté pendant des années.

Jusqu’à aujourd’hui. Des chercheurs américains et israéliens ont effectivement décidé d’unir leurs efforts afin de développer une nouvelle technique d’imagerie numérique en trois dimensions. Après plusieurs mois de développement, ils ont fini par parvenir à leurs fins et ils ont utilisé l’appareil pour lire le rouleau et le numériser, en s’appuyant sur le métal contenu dans l’encre du document.

L’appareil leur a permis d’obtenir un texte de trente-cinq lignes, un texte parfaitement lisible.

Une copie numérique parfaitement exploitable

Michael Segal, le directeur de la faculté de Philosophie et de Religion à l’université Hébraïque de Jérusalem, a eu l’occasion de compulser cette copie numérique et il s’est dit surpris par la qualité du modèle.

En analysant le contenu du texte, les chercheurs ont pu déterminer que ce rouleau renfermait deux chapitres du troisième livre du Lévitique d’Ein-Gedi. Pour le moment, ils n’ont pas encore saisi le sens de ces lignes, mais ils travaillent dessus depuis et ils comptent bien percer tous les mystères de ces rouleaux.

Toujours est-il que cet exploit a été unanimement salué par la communauté scientifique. Cet appareil devrait d’ailleurs nous permettre de déchiffrer d’autres textes en piteux état et notamment certains manuscrits de la Mer Morte.

Ancien Testament : image 1

Le manuscrit d’origine.

Ancien Testament : image 2

La copie numérique.