Andrew Garfield a pu terminer son boulot grâce à Spider-Man : No Way Home

Spider-Man : No Way Home représente une nouvelle étape pour le MCU. Avec ce film, Sony Pictures déploie le multivers en compagnie de Marvel Studios. Secret le moins bien gardé à Hollywood, le long-métrage signe le retour des méchants de précédentes adaptations du Tisseur. Le Bouffon vert, Octopus ou encore Lézard sont notamment présents.

Mais pour affronter ce groupe de super-vilains, l’itération de Tom Holland peut compter sur celles de Tobey Maguire et Andrew Garfield, respectivement apparus dans la trilogie de Sam Raimi et The Amazing Spider-Man. Le second se démarque notamment car Sony Pictures n’a jamais terminé sa franchise. C’est après le second opus, dans lequel Gwen Stacy (Emma Stone) se fait tuer, que Andrew Garfield rend son costume. Autant dire que son comeback inespéré dans Spider-Man : No Way Home a fait plaisir aux fans !

Andrew Garfield lui-même s’en félicite lors d’un entretien pour GQ (via ScreenRant). L’acteur a eu l’impression d’avoir terminé son boulot grâce au film de Jon Watts.

Crédit : Sony Pictures

La star dévoile même avoir eu peu d’espoir, à l’origine, concernant un possible retour dans la peau de Spidey.

À lire aussi : Pourquoi Spider-Man : Homecoming ne montre pas les origines du héros ?

Un sentiment d’inachevé pour l’acteur

Andrew Garfield a (enfin) pu terminer son boulot inachevé avec l’annulation de The Amazing Spider-Man. C’est la révélation faite par l’acteur lors d’un entretien pour GQ.

Si la star n’y croyait pas trop au début, cette expérience lui a permis de tourner la page de sa trilogie inachevée. Une franchise éteinte par Sony Pictures au grand désarroi de la fanbase.

Je ne m’attendais pas à en faire plus. J’étais très ouvert à ce que ce soit ce que ça devait être. Mais il y avait un goût d’inachevé. Comme, « Qu’est-ce que cette expérience signifie ? Comment puis-je fermer ce cercle [ndlr, référence au portail par lequel arrive Andrew Garfield dans Spider-Man : No Way Home] par moi-même ? »

C’est ce que je faisais, puis c’était ce truc classique. Vous vous remettez d’une relation, vous commencez à vous sentir vraiment libre et détaché. La personne sait qu’il faut appeler l’heure qui suit votre première bonne nuit de sommeil.

Andrew Garfield

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.