Android 4.0 et plus passent enfin devant Gingerbread (2.3)

Dans l’ensemble, Android, c’est plutôt cool, mais le système d’exploitation de Google possède tout de même un gros défaut : la fragmentation ; autrement dit on retrouve sur le marché un peu de tout et de n’importe quoi quand on regarde les versions utilisées. Le problème, c’est bien évidemment l’absence de mises à jour sur certains terminaux qui commencent à prendre de l’âge mais également le temps d’attente sur les autres terminaux pour profiter des dernières nouveautés du monde d’Android : si on n’a pas de terminal Nexus, il faut souvent attendre plusieurs mois avant de pouvoir installer la dernière version de l’OS, la faute aux surcouches ajoutées par les constructeurs notamment.

Ainsi, le parc Android est très varié en terme de versions et, comme chaque début de mois, Google vient de publier les chiffres du moment en ce qui concerne la répartition des différents desserts que l’on peut voir à travers le monde.

Jelly beans

Bien évidemment, on retrouve donc en version majoritairement utilisée Android 2.3 Gingerbread, une version qui commence pourtant sérieusement à prendre de l’âge et qui compose donc 44,2% du parc Android. Cependant, si on y regarde d’un peu plus près, on peut voir que les dernières versions commencent (enfin) à vraiment monter : Android 4.0 Ice Cream Sandwich et 4.1 et 4.2 Jelly Bean, toutes les trois combinées, battent Gingerbread, de peu mais quand même, avec un total de 45,1%.

Le chemin sera encore très long avant de voir Gingerbread définitivement délaissée, surtout quand on voit que des versions comme Android 1.6 Donut continuent d’être utilisées… Cependant, malgré les apparences, la fragmentation d’Android est un vrai problème : côté utilisateur, tout le monde ne profite pas des dernières nouveautés et c’est bien dommage quand on voit les nouveaux éléments apportés par Android 4.0 et plus. Côté développeurs d’applications, le problème se pose aussi : dernières fonctionnalités ou meilleure compatibilité, il faut souvent choisir…

Photo : Tiia Monto