Animaux domestiques : l’avertissement de la FDA sur les effets secondaires neurologiques des isoxazolines

Les isoxazolines sont une classe de médicaments servant à éliminer les puces et les tiques sur les chiens et les chats. Certains médicaments populaires comme Simparica, Bravecto, NexGard et Credelio en font partie. Cependant, la Food and Drug Administration a rapporté le 21 septembre 2018 que ce type de médicaments pouvait présenter des effets secondaires neurologiques chez ces animaux domestiques.

Comme effets secondaires, la FDA cite les tremblements musculaires et l’ataxie. Cette dernière se présente comme une perte d’équilibre et de coordination de l’animal. Le président de l’American Veterinary Medical Association, John de Jong, a déclaré qu’en cas de doute, le propriétaire de l’animal devrait en parler au vétérinaire.

Il est à signaler que les médicaments de classe isoxazolines ont toujours été recommandés par les vétérinaires et ont eu un franc succès pour débarrasser leurs patients des puces et des tiques.

Réduction de la propagation de certaines maladies liées aux puces et aux tiques

Parfois, les propriétaires donnent mensuellement des isoxazolines à leurs animaux. D’autres espacent la prise des médicaments de quelques mois pour enlever les parasites externes sur les chiens et les chats.

En éliminant les puces et les tiques, ces médicaments suppriment aussi le risque pour les animaux de contracter les maladies que ces tiques transportent telles que la maladie de Lyme, l’anaplasmose et l’ehrlichiose.

Des effets secondaires généralisés

Malgré que la FDA considère ces médicaments anti-puces et anti-tiques comme étant sûrs et efficaces, elle préfère que les vétérinaires et les propriétaires d’animaux tiennent désormais compte des effets secondaires neurologiques dans leur choix de médicaments pour leurs animaux de compagnie.

John de Jong a déclaré à Buzz Feed News que si ces médicaments ont été utilisés avec succès depuis un certain temps, les vétérinaires continueront de les recommander tout en prévenant leurs clients des effets secondaires. Il ajoute que le gouvernement devrait faire preuve de diligence raisonnable pour uniquement sensibiliser le public sur l’existence de quelques cas signalés et non de provoquer tout un battage médiatique sur le sujet.

Il a également souligné que tout médicament, même pour les humains, peut avoir des effets secondaires. Selon lui, l’important est de choisir le bon produit. La FDA a informé qu’en cas d’inquiétude sur un médicament en particulier, le propriétaire d’un animal peut demander des informations au vétérinaire ou directement à l’entreprise ayant fabriqué le médicament.