Anneliese Michel : les photos terrifiantes de la femme qui a inspiré “L’Exorcisme d’Emily Rose”

L’Exorcisme d’Emily Rose n’est pas un film d’horreur comme les autres. Contrairement à bon nombre de ses camarades, son histoire se base sur des faits réels et plus précisément sur la vie d’une certaine Anneliese Michel.

Ce film est sorti en 2005 et il raconte l’histoire d’une certaine Emily Rose. Après avoir fini le secondaire, cette dernière décide un beau matin de quitter sa province natale pour partir étudier à l’université. Tout semble aller pour le mieux dans le meilleur des mondes, mais l’héroïne commence rapidement à avoir d’horribles hallucinations.

Anneliese

Convaincue d’être harcelée par des forces démoniaques, elle se tourne donc vers le prêtre de sa paroisse et elle lui demande de procéder à un exorcisme.

Anneliese Michel, l’adolescente derrière L’Exorcisme d’Emily Rose

Si l’histoire de ce film n’est pas très originale, elle a au moins le mérite d’être basée sur des faits réels. Le scénario est en effet une libre adaptation de la terrible histoire d’Anneliese Michel.

Née en 1952 à Leiblfing et donc dans la Bavière, Anneliese a commencé par mener une vie normale auprès de ses parents, de fervents pratiquants. Peu de temps après son quatorzième anniversaire, l’adolescente a commencé à souffrir de crises violentes et à perdre le contrôle de son corps.

Après avoir vu plusieurs médecins, elle a fini par être examinée par un neurologue et ce dernier a découvert qu’elle souffrait d’épilepsie.

Toutefois, les traitements de l’époque n’ont eu aucun effet sur elle et ses crises ont même fini par s’aggraver. Anneliese a alors commencé à voir des visages démoniaques et à entendre d’horribles voix.

En 1973, désemparés, ses parents ont fini par se tourner vers l’Église et par demander l’aide d’un prêtre exorciste.

67 exorcismes et une mort atroce

L’exorcisme était une pratique très encadrée à l’époque et les responsables religieux ont commencé par refuser la requête des parents avant de l’accepter deux ans plus tard lorsque les crises ont commencé à devenir extrêmement violentes.

Durant les dix mois suivants, Anneliese a subi 67 exorcismes différents et ces derniers n’ont absolument rien changé à son mal. En réalité, la situation a même empiré et la jeune femme a fini par mourir après avoir totalement cessé de s’alimenter. Le rapport d’autopsie a conclu que la mort avait été causée par une sévère malnutrition agrémentée d’une déshydratation.

Le procureur a alors ordonné l’ouverture d’une enquête et les parents de l’adolescente ont été tenus de s’expliquer devant un tribunal, de même pour les deux prêtes exorcistes qui la suivaient. Ils ont tous été condamnés à six mois de prison avec sursis.

Par la suite, les enregistrements effectués par les prêtres ont été rendus publics, de même pour les photos prises au cours de certaines séances.

Des photos qui ont récemment refait surface sur la toile et qui donnent clairement froid dans le dos… La vidéo suivante n’est pas récente, mais elle contient des photos prises à l’époque ainsi qu’une partie des enregistrements audio réalisés par les prêtes. Elle se destine à un public adulte et averti.

Mots-clés insolite