Antarctique : une flotte de sept drones va explorer l’eau située sous la banquise

Les lois physiques qui régissent les plateformes de glaces en Antarctique restent encore méconnues des scientifiques. Pour mieux appréhender leur évolution, le laboratoire UW Applied va déployer une flotte de drones dans l’eau située sous les couches de glace. La mission durera un an. Les appareils seront connectés à un satellite qui orbite au-dessus de la zone. Dans le cas où les drones parviennent à survivre, ils transmettront les données recueillies à celui-ci.

Ces instruments auront pour mission de mesurer avec précision la température, la pression, la chimie de l’eau et la turbulence de l’espace sous-marin des Îles Pine. Les données collectées pourront aider les experts à mieux prédire le rythme de la fonte des glaces et de l’élévation du niveau de la mer.

Lac subglaciaire

Un nouveau lac subglaciaire a été découvert en Antarctique.

Dans le même ordre d’idée, des scientifiques ont déjà envoyé des robots sous la glace, mais pour une plus courte durée. Les résultats se sont toutefois avérés médiocres, car l’étude était trop limitée.

Trois catégories de robots

La nouvelle flotte provient de l’Université de Washington (U.W.), à Seattle. Elle comprend trois catégories de robots. Il y a aura trois Seagliders, quatre flotteurs dérivants et des drones automoteurs.

Grâce à un système de flottabilité réduit, ils seront extrêmement sensibles aux courants océaniques et ils pourront ainsi enregistrer chaque variation. Des ailes mécaniques et trois bouées sonores leur permettront de naviguer dans l’eau.

La mission se fera aux risques et périls de ces précieux instruments. D’après Jason Gobat, un océanographe d’UW Applied, « il y a un risque réel que certains instruments ne reviennent pas».

Explorer une superficie de 80 kilomètres carrés

« Nous savons depuis environ 40 ans que les plates-formes de glace sont intrinsèquement instables. Mais nous ne comprenons pas vraiment la variabilité de ces systèmes, et encore moins comment ils réagissent à un forçage externe important comme le réchauffement des températures de la mer », a déclaré Knut Christianson, glaciologue et leader de l’initiative Future of Ice des États-Unis.

Suivant les instructions émises via le satellite, les drones vont explorer une superficie de 80 kilomètres carrés sous la banquise.

La précision des prédictions est essentielle pour les habitants des régions côtières qui seront les premières à être inondées si la fonte persiste.

Mots-clés antarctique