Antibiotiques et flore intestinale : les bactéries font de la résistance

Savez-vous que notre intestin grouille de bactéries? Ces micro-organismes forment un écosystème qui n’est autre que la flore intestinale. Cette dernière joue un rôle clé non seulement dans la digestion, mais aussi dans l’immunité, la prévention des cancers… Ainsi, la perturbation de cet écosystème peut gravement nuire à notre santé.

Depuis plusieurs années, les chercheurs tirent la sonnette d’alarme sur les méfaits des antibiotiques sur la flore intestinale. De nombreuses études ont démontré que cette catégorie de médicaments perturbe les bactéries qui la composent. Il se trouve que les antibiotiques entrent actuellement dans presque tous les traitements.

pilules

Crédits Pixabay

 

Une étude parue la semaine dernière dans la revue Nature Microbiology apporte une étonnante nouvelle. Des chercheurs ont découvert que les bactéries qui composent la flore intestinale commencent peu à peu à résister aux effets des antibiotiques.

Les chercheurs mènent l’expérience

Les recherches ont été menées par Albert Palleja, bio-informaticien spécialisé en microbiome à l’université de Copenhague. Avec ses collègues, le scientifique a effectué des tests sur douze volontaires. Les chercheurs ont commencé par prélever un échantillon de selle de chaque patient avant de tous les soumettre à un traitement antibiotique.

Après quatre jours de traitement, les experts ont de nouveau prélevé un échantillon de selle. Ils ont ensuite comparé l’évolution des microbes avant et après la prise d’antibiotiques. Selon Palleja, ils ont assisté à un véritable « processus d’éradication, de survie partielle, de repousse progressive et de rétablissement des communautés microbiennes intestinales. »

Les bactéries commencent à résister

Durant l’observation des échantillons, les scientifiques ont constaté qu’au bout de six mois, la flore intestinale de certains volontaires était complètement transformée. Certaines espèces bactériennes ont considérablement diminué tandis que d’autres ont complètement disparu et d’autres sont parvenues à résister aux effets des antibiotiques.

Ils ont également détecté l’apparition de nouvelles bactéries qui n’étaient pas présentes dans la flore avant le traitement. Il s’agit d’une découverte intéressante pour les chercheurs. Ils suggèrent que cela pourrait aider à « contrôler certaines des infections bactériennes qui se produisent généralement après que des traitements antibiotiques à large spectre ont considérablement perturbé le microbiome intestinal normal. »

Les recherches continuent pour essayer de trouver une solution et réduire les effets des antibiotiques sur la flore intestinale, plus particulièrement chez les enfants et les séniors.

Mots-clés médecinesanté