Antitrust : Confrontation entre les Big Tech et les législateurs américains

Comme nous vous l’avions récemment rapporté, les dirigeants des quatre géants de la technologie Google, Amazon, Facebook et Apple, ont été entendus par le Congrès américain ce mercredi 29 juillet 2020. Une audition très attendue par les politiciens et les législateurs en raison des nombreux points épineux concernant, entre autres, leur utilisation des données des utilisateurs et la gestion du contenu de leurs plateformes respectives.

Comme nous le fait remarquer Reuters, Mark Zuckerberg, Jeff Bezos, Sundar Pichai et Tim Cook représentent à eux seuls 5.000 milliards de dollars environ de l’économie américaine.

Crédits Unsplash

Les quatre hommes se sont présentés devant le panel antitrust du comité judiciaire de la Chambre et David Cicilline, le président du sous-comité, a ensuite évoqué les allégations et critiques selon lesquelles leurs entreprises ont porté préjudice à leurs concurrents et aux consommateurs non seulement en ayant recours à des pratiques commerciales déloyales, mais aussi par leur « appétit insatiable pour les données ».

Une première pour Jeff Bezos

Apparemment, les dirigeants se sont défendus en évoquant qu’ils sont eux-mêmes confrontés à la concurrence et que les affirmations selon lesquelles ils dominent le marché sont fausses.

En définitive, l’audience n’a pas encore débouché sur de nouveaux faits ni sur de nouvelles perspectives pour responsabiliser ces entreprises sur le long terme.

Malgré tout, il s’agit de la première apparition collective des quatre dirigeants des Big Tech devant les législateurs américains et pour Jeff Bezos en particulier, le dirigeant d’Amazon, ce sera tout simplement sa première comparution devant le Congrès. D’après l’analyse de Jesse Blumenthal, responsable de la technologie et de l’innovation chez Stand Together, un groupe qui prend le parti des entreprises technologiques, cette audience porte « moins sur le fond et est conçue pour attirer l’attention sur le membre du Congrès Cicilline et le travail que le sous-comité a accompli » en 2019.

Les législateurs réussiront-ils à maîtriser les Big Tech ?

Mis à part cela, l’audience met aussi en lumière la capacité des législateurs à poser des questions épineuses aux dirigeants des Big Tech et leur compréhension actuelle du fonctionnement du monde numérique. Selon Reuters, les audiences antérieures avaient effectivement montré que les législateurs n’avaient qu’une compréhension limitée du fonctionnement d’Internet et de la technologie.

Par ailleurs, les législateurs auraient évoqué le sujet sensible de la censure qu’opèreraient les réseaux sociaux sur leur plateforme, un sujet important pour les législateurs républicains qui ont argué que les Big Tech avaient des préjugés anti-conservateurs.

En tout cas, un rapport détaillé, concernant les accusations antitrust contre les quatre firmes technologiques et des recommandations pour contrôler leur pouvoir sur le marché, pourrait bientôt être présenté par le comité.

Mots-clés Big Tech