Antitrust : Google accusé d’abuser de sa position dominante pour promouvoir son application Google Pay en Inde

Mercredi 27 mai, Reuters nous rapporte que la Commission de la concurrence de l’Inde (CCI), l’organisme antitrust indien, étudie actuellement une plainte déposée contre Google qui l’accuse d’abuser de sa position sur le marché pour promouvoir délibérément son application de paiement mobile au détriment des autres applications de paiement.

La plainte a été déposée en février, mais la CCI n’a pas divulgué l’identité du plaignant. Cinq sources proches du dossier ont déclaré à Reuters que le géant de la technologie met trop en avant son application de paiement Google Pay. L’organisme antitrust aurait informé Google de la plainte il y a quelques jours.

Crédits Pixabay

Notons qu’il s’agit de la troisième affaire antitrust à laquelle Google est confronté depuis 2018.

Une affaire en phase d’examen

Une des sources de Reuters a déclaré que le dossier était actuellement en phase d’examen par les membres seniors de la CCI. Normalement, Google devrait se présenter devant la Commission qui décide ensuite de la suite de l’affaire. Concrètement, la CCI peut soit ordonner à son unité d’enquêtes d’enquêter sur la véracité de la plainte, soit rejeter l’affaire si elle la juge sans fondement.

Google en est effectivement à sa troisième affaire antitrust en Inde. Pour rappel, en 2018, l’entreprise technologique a essuyé une amende d’une valeur de 21 milliards de dollars de la part de la CCI pour « biais de recherche », mais Google a ensuite interjeté appel. Ensuite, en 2019, la CCI a mené une enquête pour savoir si Google n’abusait pas de sa position dominante pour dissuader les fabricants de smartphones  de concevoir des versions alternatives à son système d’exploitation Android.

À lire aussi : Enquêtes antitrust sur Google

Google Pay profiterait de la prédominance d’Android en Inde

Pour ce qui est de Google Pay, il s’agit d’une application qui permet aux utilisateurs indiens d’effectuer des virements de fonds interbancaires, mais aussi d’effectuer des paiements de facture. Comme le marché des paiements numériques est bondé en Inde, Google Pay est en rude concurrence face aux applications comme Paytm, de Softbank ou encore le PhonePe de Walmart.

Selon la plainte, Google tirerait parti de la forte position d’Android sur le marché pour promouvoir l’application. Une allégation qui semble tenir la route si l’on prend en compte la déclaration de Google en septembre dernier selon laquelle Google s’était rapidement développée en Inde jusqu’à atteindre 67 millions d’utilisateurs actifs par mois qui peuvent effectuer des transactions pouvant aller jusqu’à plus de 110 milliards de dollars par an selon Reuters. Une sacrée mine d’or pour Google ?

À lire aussi : Antitrust, Google visé par une amende salée