Antitrust : Slack porte plainte contre Microsoft dans l’union européenne pour avoir lié Teams à sa suite Microsoft 365

Le service de messagerie professionnelle Slack a récemment porté plainte contre Microsoft devant la division de la concurrence de la Commission européenne, rapporte TechCrunch le mercredi 22 juillet 2020. La raison en est que Slack accuse Microsoft d’avoir injustement lié son produit Teams à sa suite Microsoft 365 et se faisant, la firme technologique aurait ainsi obligé plusieurs millions d’utilisateurs à l’installer tout en cachant son véritable coût aux entreprises.

Les dirigeants de Slack demandent ainsi aux régulateurs de l’Union Européenne d’agir pour « s’assurer que Microsoft ne puisse pas continuer à exploiter illégalement son pouvoir d’un marché à un autre en regroupant ou en liant des produits ».

Crédits Unsplash

Un porte-parole de la Commission a confirmé avoir reçu la plainte de Slack contre Microsoft et a déclaré que la Commission l’évaluera selon ses procédures standards.

Teams comptait déjà 75 millions d’utilisateurs en avril

D’après les informations de Financial Times, Slack aurait déclaré qu’il souhaitait que Microsoft soit obligé de vendre Teams séparément de Microsoft 365 et à un prix distinct au lieu de le regrouper avec sa suite de productivité Office et d’en absorber le coût.

Pour information, les frictions entre Microsoft et Slack ont commencé depuis que le géant des logiciels a annoncé la sortie de son produit Teams en 2016. Dans les années qui suivirent, Teams s’affirma en tant que concurrent de Slack. Pour ce qui est de leur nombre d’utilisateurs respectifs, TechCrunch rapporte que Teams est passé de 44 millions d’utilisateurs actifs quotidiens en mars dernier à 75 millions d’utilisateurs en avril. Slack, quant à lui, n’a rapporté que 12,5 millions d’utilisateurs actifs quotidiens en mars.

Pour Slack, son produit est largement mieux que celui de Microsoft

Qu’à cela ne tienne, Jonathan Prince, le vice-président des communications et des politiques chez Slack, a déclaré dans un communiqué que :

Nous sommes convaincus que nous gagnons sur les mérites de notre produit, mais nous ne pouvons pas ignorer les comportements illégaux qui privent les clients des outils et solutions qu’ils souhaitent. Slack menace l’emprise de Microsoft sur la messagerie professionnelle, la pierre angulaire d’Office, ce qui signifie que Slack menace l’emprise de Microsoft sur les logiciels d’entreprise (…) Slack propose une approche ouverte et flexible qui aggrave la menace pour Microsoft, car il s’agit d’une passerelle vers une technologie innovante et de premier ordre qui rivalise avec le reste de la pile de Microsoft et donne aux clients la liberté de créer des solutions qui répondent à leurs besoins.

Si Slack espère ainsi que les régulateurs européens déjouent cette alliance de Teams avec Microsoft 365 pour attirer plus d’utilisateurs vers son produit, on ignore comment cette plainte va aboutir étant donné que les régulateurs ont déjà infligé une amende d’un demi-milliard d’euros environ à Microsoft en 2004 pour avoir abusé de sa position sur son système d’exploitation Windows…