Antitrust : Spotify dépose une plainte contre Apple auprès de l’UE

Via un article de blog publié le mercredi 13 mars 2019, Daniel Ek, cofondateur et actuel PDG de Spotify, a annoncé que la société portait plainte contre Apple. Cette fois-ci, la marque à la pomme est accusée d’antitrust. Elle utiliserait ses droits de propriété sur iOS et AppStore pour imposer une taxe Apple, ce qui lui confère un certain avantage. Résultat : un grand nombre de concurrents sont injustement biaisés.

La plainte a été déposée auprès de la Commission européenne et fera l’objet d’une évaluation selon les procédures standard. Spotify explique sa démarche en soulignant que le siège de l’entreprise se situe en Suède.

Elle insiste néanmoins sur le fait que, si nécessaire, elle lancerait des poursuites judiciaires dans d’autres juridictions.

Outre la plainte antitrust, Spotify vient de lancer une campagne de relations publiques via un site web. Ce dernier a été baptisé Time To Fair Play.

Apple défavorise ses concurrents

La marque à la pomme impose depuis un moment une « taxe Apple » de 30 % sur sa boutique, obligeant ainsi ses concurrents de revoir leurs coûts d’abonnement à la hausse. Pour Ek, des applications comme Uber et Deliveroo ne doivent pas payer ces frais.

Les représentants d’Apple ont refusé de se prononcer sur les accusations portées à l’encontre de l’entreprise.

Ce n’est pas tout ! Depuis qu’Apple a modifié ses règles de sécurité, de confidentialité et de qualité, il n’existe ni bouton ni lien permettant aux utilisateurs d’accéder à des moyens de paiement externes. En d’autres termes, Apple empêche Spotify de se connecter à d’autres méthodes de paiement.

Il ne s’agit en aucun cas d’une attaque personnelle

Dans l’article de blog, Ek a précisé : « Soyons clairs : il ne s’agit pas d’un problème Spotify contre Apple. Nous voulons les mêmes règles équitables pour les entreprises jeunes et âgées, grandes et petites ».

Spotify a même créé une vidéo d’animation pour faire passer un message fort : « La concurrence entre les entreprises profite aux consommateurs ».

Apple risque de perdre gros si jamais la Commission européenne se prononce en faveur de Spotify. D’ailleurs, la Commission a montré à maintes reprises qu’elle prenait les plaintes antitrust très au sérieux.

Pour preuve, en 2017 et en 2018, Google a écopé d’énormes amendes de 2,7 milliards de dollars et de 5 milliards de dollars.

Mots-clés spotify