AOL Instant Messenger annonce sa mort

La fin d’une époque. Une page de l’histoire de l’internet se tourne avec la fin programmée d’AOL Instant Messenger (AIM). C’était l’une des stars du début de l’internet grand public et aussi la pionnière des messageries instantanées. Les enfants des années 90 se souviennent bien de cette application permettant de discuter instantanément. Tous les jours, c’était la ruée devant les ordinateurs personnels pour discuter avec ses amis. A l’époque, il n’y avait pas encore Facebook, Twitter, Snapchat et consorts. Mais l’arrivée de ces outils a changé petit à petit l’habitude des internautes. AIM n’a pas pu résister.

Lancée en 1997, AIM annonce sa mort pour le 15 décembre. Ce sera une mort définitive. Ce n’est donc plus la peine d’essayer de le télécharger, car il ne sera plus disponible sur les serveurs de son éditeur.

AOL Instant Messenger n'a pas pu résister au phénomène SMS.

AOL Instant Messenger n’a pas pu résister au phénomène SMS.

À partir de cette date, la plateforme ne pourra plus d’envoyer des discussions. AIM sera complètement déconnecté et toutes les données des utilisateurs seront effacées.

AOL Instant Messenger tire sa révérence

Toutefois, ceux qui souhaitent récupérer les historiques de discussions ou même les images échangées avec leurs amis peuvent le faire manuellement avant cette date butoir.

AOL précise en outre que les adresses email @aim.com continueront de fonctionner.

AIM a « entraîné un changement de culture, mais la façon dont nous communiquons les uns avec les autres a profondément évolué », a noté vendredi Michael Albers, un des responsables de Oath, entité qui regroupe AOL et Yahoo au sein du géant américain des télécoms Verizon.

Les services de messageries instantanées ont envahi ordinateurs et smartphones.  AIM n’a pas pu résister à ce virage mobile.

AIM n’a pas résisté au virage de la mobilité

Il existe aujourd’hui toute une multitude de services de messageries instantanées, comme GroupMe, WhatsApp, Messenger, WeChat ou Viber.

Ces services offrent aux utilisateurs de passer aussi des appels vocaux et/ou vidéo gratuitement sur internet. AIM fait figure de dinosaure pour sa part avec des fonctions donnant l’impression de sortir tout droit d’un autre siècle et plus personne ne demande ainsi à leurs amis s’ils possèdent encore un compte sur cette plateforme.

La paroi entre les réseaux sociaux et les applications de messageries instantanées s’est estompée. Facebook a intégré le service Messenger.

Et comme l’appétit vient en mangeant, le plus grand réseau social a déboursé 22 milliards de dollars en 2014 pour mettre la main sur WhatsApp. Ces deux services de Facebook comptent aujourd’hui plus d’un milliard d’utilisateurs mensuels. Ce qui est loin devant les quelques millions de AOL Instant Messenger.

Mots-clés aolweb